Gel ou lavage de mains : quel est le plus efficace ?

Gel ou lavage de mains : quel est le plus efficace ?
Gel ou lavage de mains : quel est le plus efficace ?
La question est dans tous les esprits : gel hydroalcoolique ou savon, comment bien désinfecter ses mains pour contrer le coronavirus ? Les expert·e·s répondent.
A lire aussi

Pour éviter la propagation du coronavirus et la contamination des personnes les plus à risques, le gouvernement et le corps médical demandent à la population de se laver les mains le plus souvent possible. Il s'agit d'ailleurs de l'un des cinq gestes barrières recommandés par l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

L'alternative quand on ne se situe pas à proximité d'eau et de savon ? Le gel hydroalcoolique. Dans les pharmacies pourtant, le produit a presque disparu, vendu en masse au début de l'épidémie de Covid-19. Celles et ceux qui ont pu s'en procurer l'utilisent pendant leurs rares déplacements et parfois, les deux techniques s'opposent. Gel ou lavage de main, on en vient à s'interroger sur la façon la plus efficace de venir à bout des germes. Pour les médecins cependant, rien ne remplace le savon.

Lorsque le lavage des mains est impossible, on utilise le gel

"Le désinfectant pour les mains (ou gel hydroalcoolique, ndlr) peut être plus facilement transportable et accessible lorsque les gens sont en déplacement, ce qui peut augmenter le nombre de fois où ils peuvent se désinfecter les mains. Cela peut contribuer à réduire la probabilité de transmission des virus", explique Neha Nanda, directrice médicale de la prévention des infections et de la gestion des antimicrobiens à l'université de Californie du Sud, à Allure. Un avis que partage Niket Sonpal, interne, gastro-entérologue et professeur adjoint au Touro College, basé à New York : "L'avantage du désinfectant pour les mains est la capacité de combattre les germes lorsque l'eau et le savon ne sont pas immédiatement disponibles".

Les professionnel·le·s de santé français·e·s aussi préfèrent l'eau et le savon au gel. Une pharmacienne de Caen interrogée par France 3 l'affirme : "Un bon lavage des mains, c'est-à-dire un bon savon, un séchage efficace avec des torchons ou du sopalin, suffit. Bien sûr, ça ne veut pas simplement dire mettre un coup de savon, se laver les mains en trois secondes et terminé." Elle insiste sur la rigueur à associer au rituel : "Il faut suivre les recommandations de l'OMS, prendre le temps de nettoyer l'ensemble des mains et entre les doigts". Et considère le désinfectant comme une alternative essentielle dans certains cas : "Après, quand on ne peut pas se laver les mains parce qu'on est en extérieur, qu'on a serré la main de quelqu'un, le gel est une bonne solution. Elle est nécessaire pour lutter contre les épidémies."

Le gel ne nettoie pas aussi bien que le savon et l'eau

La préférence pour le lavage de mains vient du fait que le gel désinfectant hydroalcoolique "peut tuer les virus et certaines bactéries, mais il ne 'nettoie' pas les mains comme le font le savon et l'eau", explique à Allure Athanasios Melisiotis, physicien à l'université de Pennsylvanie. "Le désinfectant n'élimine pas la saleté et les débris. Le savon tue les germes, les lie et aide à les éliminer physiquement avec l'eau, de votre peau jusqu'aux égouts". On fera donc attention à choisir le produit selon les circonstances, et à toujours se ruer vers la salle de bain pour un lavage de 40 à 60 secondes lorsqu'on rentre de l'extérieur (sorties qu'on limite un maximum).

A celles et ceux qui s'inquiéteraient de la sécheresse que provoquent le contact fréquent avec l'eau, la pharmacienne rétorque : "On travaille avec la logique de bénéfice risque. Entre attraper le coronavirus et avoir des mains sèches, personnellement, le choix est vite fait".

Les gestes barrière à appliquer
Les gestes barrière à appliquer