Devenir papa avant 25 ans pourrait entraîner une mort prématurée

Être papa avant 25 ans pourrait causer une mort prématurée
Être papa avant 25 ans pourrait causer une mort prématurée
Selon une étude finlandaise parue début août dans le "Journal of Epidemiology & Community Health", les hommes devenant pères avant 25 ans ont davantage de risques de décéder avant 55 ans.
A lire aussi

Pour vivre vieux, mieux vaut ne pas trop consommer d'alcool, ne pas fumer, manger 5 fruits et légumes par jour, faire du sport et... ne pas devenir père trop jeune ? C'est ce que suggèrent des chercheurs finlandais qui ont publié leur étude le 3 août dans le Journal of Epidemiology & Community Health .

Selon cette dernière, en devenant papa avant 25 ans, les risques de décéder avant 55 ans sont plus élevés. Pour parvenir à ce résultat, les chercheurs de l'université de Helsinki ont d'abord étudié un échantillon représentatif de la population finlandaise provenant du recensement de 1950, soit 30 500 hommes nés entre 1940 et 1950. Ils ont suivi ces hommes en utilisant les recensements suivants jusqu'à leur décès ou leur 54 ans.

Au sein de cette génération, l'âge moyen de la paternité était de 25-26 ans. C'est donc le repère que les chercheurs ont pris comme référence. Pendant les 10 années de suivi, environ un père sur 20 est décédé, 21% d'une maladie coronarienne, 16% d'une maladie liée à une consommation excessive d'alcool.

26% de risques accrus de décès si l'on est père avant 22 ans

Double constat. D'abord, les hommes étant devenus père avant 25-26 avaient plus de risques de décéder avant 55 ans que les autres, 26% de plus pour ceux qui sont devenus papas avant 22 ans, 14% pour ceux qui le sont devenus entre 22 et 24 ans. Ensuite, les hommes devenus parents plus tard avaient plus de chances de vivre: devenus pères entre 30 et 44 ans, ils avaient 25% de moins de risques de décéder.

Les chercheurs ont ensuite poursuivi leur étude à partir de fratries. Sur 1 124 frères, ceux devenus pères avant 22 ans étaient 73% plus susceptibles de mourir jeune que leur frère ayant eu un enfant à 25 ou 26 ans.

Comment expliquer cette corrélation ? Parmi toutes les raisons possibles - environnement, éducation, lieu de résidence, nombre d'enfants, etc. -, les chercheurs n'ont rien trouvé. "Ces recherches suggèrent que l'association entre le fait d'être père jeune et une mortalité en milieu de vie pourrait être un lien de cause à effet", explique dans l'étude Elina Einiö, son co-auteur . En d'autres termes, l'étude montrerait bel et bien que c'est l'âge, et pas un autre facteur, qui influencerait un décès prématuré.

Prise de responsabilité soudaine

L'explication fournie par les chercheurs est la suivante: "il est possible que la soudaine responsabilité de père combinée à celle de gagne-pain puisse avoir causé un stress psychologique et économique considérable pour un jeune homme pas encore prêt pour ce rôle", explique Einiö à Medical News Today .

Lire la suite sur le HuffingtonPost

Plus d'actu sur : Les nouveaux papas

Paternité : Don't forget dads, le compte Instagram qui célèbre les papas
Au Danemark, une campagne encourage les papas à prendre un congé parental
Ce papa a fait écrire la petite souris à son fils (et la lettre est géniale)