Gérard Jugnot - Cécile Magnan (la mère d'Arthur) et Saïda Jawad : les femmes de sa vie

Acteur particulièrement populaire en France, Gérard Jugnot reste un homme discret quand il s'agit d'évoquer sa vie privée. C'est pour cette raison que l'on connait finalement assez mal les femmes importantes dans sa vie.
A lire aussi
Les femmes travaillent 4 ans de plus que les hommes durant toute leur vie
News essentielles
Les femmes travaillent 4 ans de plus que les hommes...

Parce qu'on le croise très régulièrement à la télévision et au cinéma, on a le sentiment de connaîtreGérard Jugnot , un peu comme un bon copain que l'on prend plaisir à croiser régulièrement. Pourtant, le comédien est finalement un homme très discret qui se confie rarement dans les médias, notamment en ce qui concerne les femmes de sa vie.

Cécile Magnan, la maman de son fils

Sans doute la femme qui a le plus comptée dans la vie de Gérard Jugnot, Cécile Magnan est la maman de son fils, le comédien et metteur en scène Arthur Jugnot (né en 1980). Si on ne connait pas précisément les détails de l'histoire d'amour entre Cécile Magnan et Gérard Jugnot, elle n'était plus d'actualité en 2003. Cela n'empêche pas les deux anciens amants de rester en bons termes pour le bien-être de leur fils. Un bel exemple.

Saïda Jawad, sa belle révélation

En 2003, Gérard Jugnot officialise sa relation avec l'actrice Saïda Jawad. Il est alors âgé de 52 ans alors que Saïda Jawad n'en a que 29. Mais malgré cette importante différence d'âge, l'amour est immédiatement au rendez-vous et les amoureux auront de nombreux projets communs, dont celui de fonder une famille. Un projet qui ne se réalisera pas, et causera la fin de leur couple en 2014 :

"Nous nous sommes séparés parce que nous étions arrivés au bout d'une belle histoire et c'est la vie. D'ailleurs, c'est elle qui est partie et je n'ai pas de honte à le dire. Moi, j'ai été très heureux de vivre avec elle, je n'ai jamais souffert du fait qu'elle soit une actrice et nous nous sommes quittés en bons termes", expliquait le comédien dans les colonnes du Figaro, tandis que Saïda Jawad reviendra elle aussi sur cette séparation :

"Alors que nous l'avions envisagé, Gérard n'a plus voulu (...) J'ai 41 ans et ce besoin d'être mère est en moi depuis toujours. J'ai donc décidé de reprendre ma liberté de femme, ma liberté d'actrice, avec la volonté de fonder une famille."