L'Alabama censure un dessin animé à cause d'une scène de mariage gay

L'Alabama censure un dessin animé à cause d'une scène de mariage gay
L'Alabama censure un dessin animé à cause d'une scène de mariage gay
L'épisode 1 de la saison 22 du dessin animé "Arthur", au départ programmé le 13 mai, n'a finalement pas été diffusé à cause d'une scène dans lequel on voit un mariage entre deux hommes. Une nouvelle actualité rétrograde pour l'Etat conservateur de l'Alabama.
A lire aussi

L'Alabama n'en finit pas de nous effrayer. Après s'être délibérément attaqué aux droits des femmes à disposer de leur corps le 15 mai - en signant une loi qui rend désormais presque illégal l'avortement, même en cas de viol ou d'inceste -, l'Etat a jugé bon de censurer un dessin animé. La raison ? Un épisode d'Arthur, l'histoire d'un petit fourmilier et de ses ami·es dont les aventures durent depuis plus de 20 ans.

Dans l'épisode en question, le héros et ses camarades de classe entendent leur professeur, M. Ratburn (un rat), discuter mariage avec une femme, qu'ils supposent être sa future épouse. A la fin, il est révélé que la femme est en réalité sa soeur et que M. Ratburn épouse Patrick, un autre fourmilier. Les enfants, présents au mariage avec leurs parents, se réjouissent de la surprise.

Si l'histoire montre un moment de joie qui fait écho à beaucoup de familles, et offre surtout davantage de représentation à la cause LGBTQ, l'Alabama Public Television a décidé qu'il était "inapproprié". Son directeur de la programmation, Mike McKenzie, a même exprimé que le diffuser reviendrait à "violer la confiance" que les parents placent en la chaîne lorsqu'ils laissent leurs enfants devant.

"L'histoire du mariage de M. Ratburn est porteuse d'un message positif", a-t-il déclaré à CNN. "Mais, si beaucoup de parents trouveront cela approprié, beaucoup d'autres y seront opposés 'soit parce que leurs enfants sont trop jeunes, soit du fait de leurs croyances'".

"De l'homophobie pure et simple"

En 2005, l'APT avait déjà censuré un épisode qui montrait un camarade d'Arthur et ses deux mères, comme l'indique le Guardian. La secrétaire d'Etat à l'Education en fonction à l'époque, Margaret Spellings, avait déclaré que de nombreux parents "ne voudraient pas que leurs jeunes enfants soient exposés aux modes de vie décrits dans cet épisode".

Des explications qui cacheraient une homophobie "pure et simple" par le GLAAD, association américaine de veille médiatique luttant contre les discriminations et les attaques à l'encontre des personnes LGBT au sein des médias.

"Tous les enfants et toutes les familles méritent d'être représentés dans leurs émissions préférées, y compris les familles LGBTQ. Si la façon de faire de l'APT ne sert pas les intérêts de tous les résidents de l'Alabama, il est temps de trouver quelqu'un qui s'en chargera".