Les huiles essentielles magiques pour me soigner cet hiver

Huiles essentielles conseillées pour l'hiver
Huiles essentielles conseillées pour l'hiver
L'hiver nous rend vulnérable. Rhume, problèmes de digestion ou grippe peuvent assaillir l'organisme affaibli. Les huiles essentielles peuvent nous aider à prévenir et soigner les maux hivernaux. Voici les conseils d'une naturopathe.
A lire aussi

L'hiver est là et tous ses petits maux aussi. Voici les plantes et les huiles essentielles que vous pourrez utiliser pour vous soigner pendant cette saison froide. On en profite pour nettoyer notre organisme et pour booster nos défenses immunitaires au naturel.

Étape 1 : Nettoyer son foie et ses intestins


Les huiles parfaites pour le foie :


Chardon-marie, romarin, artichaut, fumeterre, desmodium à utiliser en unitaire. Soit en complexe (ex : Biopur Détox Foie) ou en tisanes au quotidien.


L'huile parfaite pour les intestins (siège de 80% de l'immunité) :


Psyllium (ou Ispaghul). Il nettoie les intestins en cas de constipation ou de diarrhée. À prendre en gélules ou en poudre, à avaler avec un verre d'eau, idéalement le matin à jeun. L'utilisation est possible chez les enfants : commencer par 1/2 cuillère à café dans une compote, un yaourt végétal et augmenter progressivement, maximum 1 cuillère à café pour les enfants à partir de 6 ans. À partir de 12/13 ans on peut donner la dose d'un adulte.

Étape 2 : booster ses défenses immunitaires


● Echinacée

- Stimulante du système immunitaire
- Antibiotique naturel
- Anti-infectieuse, antifongique

→ Pour les infections virales, bactériennes, ORL ( rhume, sinusite, bronchite, laryngite, pharyngite...), cystites, mycoses. Elle aide à récupérer en phase de convalescence.


Attention : Contre-indication pour les personnes souffrant de maladie auto-immune.
Précaution pour les personnes allergiques aux plantes de la famille des astéracées.
Pour les enfants, existe en complexe avec d'autres plantes : Pediakid Immuno Fort.
Ne pas utiliser en même temps que les médicaments stéroïdes ou immunosuppresseurs.
Ne pas prendre plus de 10 jours consécutifs.


● Extrait de pépin de pamplemousse


- Permet de booster ses défenses immunitaires
- Le stress, la pollution, les coups de froid, le manque de sommeil perturbent notre organisme. Pour cela, il faut se protéger du stress oxydatif, qui accélère le vieillissement cellulaire.
- La vitamine C contenue dans l'extrait de pépin de pamplemousse joue un rôle au niveau de l'immunité, protège les cellules contre le stress oxydatif, réduit la fatigue et contribue à un métabolisme énergétique normal.

→ Faire une cure de probiotiques avant permet d'accroître son efficacité. Par exemple : cure de probiotiques 10 jours par mois, boire 15 gouttes le soir d'extrait de pamplemousse.
Adultes : 15 gouttes 3 fois par jour, à boire avec un verre d'eau.
Enfants : 3 gouttes par 10 kilos de poids corporel 3 fois par jour, à boire avec un verre d'eau.
Femmes enceintes et allaitantes : 7 gouttes 3 fois par jour, avec un peu d'eau.

● Huile essentielle de ravintsara

- Immunostimulante
- Anti-virale, antibactérienne

→ Infections virales, bactériennes, grippe, mononucléose, zona, herpès, bronchite, rhinopharyngite, sinusite, rhume, redonne de l'énergie.

Pour adultes et enfants (utilisation possible chez les nourrissons : 1 goutte + un peu d'huile végétale sous la voute plantaire 3 fois par jour).

En prévention : 1 goutte sur les poignets, la voûte plantaire ou sous la langue (pure ou diluée dans un peu d'huile végétale pour les enfants ou les personnes sensibles) 1 à 2 fois par jour 5 jours sur 7.
En curatif : 2 gouttes sous la langue ou sur un comprimé neutre/dans une cuillère à café de miel 3 fois par pendant 5 à 7 jours.
En cas de courbatures : 1 goutte + huile végétale (jojoba, amande douce, macadamia...) à appliquer sur la zone courbaturée 3 fois par jour.

● Shitaké, Reishi, Maïtaké

- De super champignons stimulants immunitaires
- Antimicrobiens, antiviraux
- Fortifiants généraux


→ Ralentissement du vieillissement, fatigue physique et nerveuse, convalescence, stimulent le système immunitaire.

A utiliser en complément alimentaire.

Attention : Déconseillés aux femmes enceintes, allaitantes et aux enfants de moins de 15 ans.
Contre-indiqués aux personnes souffrant d'allergies et d'hyperéosinophilie (augmentation anormale du taux de globules blancs), aux personnes ayant un traitement anticoagulant. Ne pas utiliser avant une intervention chirurgicale. À intégrer dans l'alimentation.


● Eleuthérocoque

- Immuno-stimulante
- Stimulante du système nerveux central
- Adaptogène (stress physique et psychique)


→ Stimule les lymphocytes, surmenage intellectuel, diminution du stress, meilleure concentration, augmentation des performances physiques, résistance au froid et à la fatigue, récupération en phase de convalescence, stimule l'appétit, effets positifs sur l'anxiété, la dépression...

Attention : Ne pas prendre après 16 heures.
Utiliser sous forme de cures de 4 à 6 semaines.
Contre-indiquée pour les personnes présentant de l'hypertension artérielle ou ayant des problèmes cardiaques.
Déconseillée aux femmes enceintes, allaitantes et aux enfants.
Ne pas utiliser en même temps qu'un traitement hypoglycémiant ou hypo-tenseur ou hypertenseur.

Quelles huiles essentielles pour soigner un rhume ?
Quelles huiles essentielles pour soigner un rhume ?

Étape 3 : Se soigner au naturel


● Huile essentielle de thym à thujanol

- Bactéricide, fongicide, anti-virale puissante
- Immunostimulante
- Réchauffante circulatoire
- Neurotonique équilibrante


→ Angines, laryngites, trachéites, pharyngites, bronchites, otites, sinusites, dermites, mycoses cutanées, maladie de Raynaud et extrémités froides.

Voie interne : Pour les angines ou maladie de Raynaud, prendre 2 gouttes dans du miel ou un comprimé neutre 3 fois par jour
Voie externe : En cas d'épuisement physique et psychique, masser le plexus solaire avec 3 gouttes d'huile essentielle + 4 gouttes d'huile végétale de noisette 2 fois par jour.

Pour les mycoses: appliquer 2 gouttes + 4 gouttes d'huile végétale de noisette 3 fois par jour sur la zone jusqu'à amélioration.

Attention : déconseillée les 3 premiers mois de grossesse


● Huile essentielle d'eucalyptus radié

- Antivirale, antibactérienne, anti-inflammatoire
- Antitussive, expectorante
- Stimule le système immunitaire, énergisante

→ Bronchites, bronchites asthmatiforme, sinusites, grippe, rhume, épidémie virale, otites infantiles, perte d'énergie.

Voie interne : 2 gouttes d'huile essentielle dans du miel, de l'huile d'olive ou un comprimé neutre 3 fois par jour sous la langue.

Voie externe : 3 à 4 gouttes + 3 gouttes d'huile végétale de noisette (ou autre) 3 fois par jour en massage sur le thorax et le dos.

Pour les otites infantiles : 1 à 2 gouttes d'huile essentielle + 3 gouttes d'huile végétale de noisette (ou autre) 3 fois par jour, à appliquer derrière les oreilles (attention ne jamais appliquer une huile essentielle dans le conduit auditif).

Attention : déconseillée les 3 premiers mois de grossesse


● Huile essentielle d'eucalyptus globuleux

- Antibactérienne et antiparasitaire
- Antiseptique respiratoire
- Expectorante

→ Rhino-pharyngites, laryngites, grippes, dermites bactériennes et candidosiques, toux grasse (dès que c'est gras, qu'il y a des glaires).
→ Otites, sinusites, bronchites chroniques.

Voie interne : 1 à 2 gouttes d'huile essentielle dans un peu de miel ou un sur un comprimé neutre 3 fois par jour pour les affections respiratoires.

Voie externe : 2 à 4 gouttes d'huile essentielle + 3 gouttes d'huile végétale de noisette (ou autre) sur la gorge, les sinus, le thorax et le dos, sur l'affection cutanée et autour de l'oreille en fonction de la pathologie à traiter (il est possible d'associer la voie orale et cutanée).

Attention : déconseillée dans les 3 premiers mois de grossesse.
Ne convient pas aux asthmatiques.
Irritations cutanées (dermocaustique) possible à l'état pur.

Quelle plante pour se soigner ?


● Toux grasse :

→ Huile essentielle d'eucalyptus globuleux (si contre-indications : huile essentielle d'eucalyptus radié).
1 goutte dans un peu de miel (plonger la cuillère dans une tisane avec du thym) ou un comprimé neutre, 3 fois par jour.

● Toux sèche :

→ Huile essentielle de cyprès de Provence (Cupressus sempervirens) : 1 goutte 3 fois par jour dans un peu de miel ou sur un comprimé neutre 3 fois par jour.
Contre-indications : grossesse et allaitement, en cas de cancer hormono-dépendant et d'antécédents au cancer hormono-dépendant (fibrome et mastose), déconseillée par voie orale aux personnes fragiles des reins.
--> Huile essentielle de Myrte commun : 1 goutte dans un peu de miel ou un sur un comprimé neutre, 3 fois par jour (tisane de thym + 1 goutte d'huile essentielle avec du miel).
Attention
Interdite durant les 3 premiers mois de grossesse et durant l'allaitement
Bien respecter les doses !

● Rhume :

→ Huile essentielle d'eucalyptus radié : 1 goutte sur un comprimé neutre ou peu de miel 3 fois par jour (ou sur les poignets / voûte plantaire).

● Grippe :

→ Huile essentielle de Ravintsara : 1 goutte pure sous la langue (ou avec du miel, sur un comprimé neutre) 3 fois par jour + en application sur les zones courbaturées 1 goutte + 3 gouttes d'huile végétale ( noisette ... ) 3 fois par jour.

● Prévention :

→ Huile essentielle de Ravintsara : 1 goutte sur les poignées 2 fois par jour 5 jours sur 7.

● Indigestion, mal de ventre, lourdeurs d'estomac :

→ Huile essentielle de basilic 1 goutte 3 fois/jour sur un comprimé neutre ou un peu de miel à avaler (calme les spasmes au ventre, ballonnements).
→ Huile essentielle de citron 1 goutte 3 fois par jour à avaler avec un comprimé neutre ou un peu de miel (permet de digérer, de calmer les lourdeurs).

Par Marie-France BESSEYRIAS, naturopathe certifiée et validée par le réseau Medoucine.