L'orbiting, le jeu pervers des enfoirés affectifs

Êtes-vous victime d'orbiting ?
Êtes-vous victime d'orbiting ?
Il vous a larguée comme une vieille chaussette, mais continue à vous stalker de loin ? Vous êtes victime d'orbiting. On vous explique comment reconnaître ce comportement pervers et comment y échapper.
A lire aussi

Après le serendipidating et le haunting, un nouveau comportement amoureux vient de faire son entrée : l'orbiting. L'orbiting serait comparable au ghosting mais... en pire. Il surviendrait juste après qu'une personne vous ait ghostée : tout d'abord, cette personne disparaît sans vous donner la moindre explication. Et alors que vous n'avez plus de nouvelles du goujat, il continue de regarder vos stories Instagram et Snapchat et de stalker votre compte Linkedin. Forcément, cela peut devenir légèrement agaçant si vous cherchez à tourner rapidement la page.

Si vous vous demandez ce qui peut motiver un tel comportement, la réponse est le jeu (pervers) amoureux. Il s'agit de conserver une communication avec vous, sans vraiment trop faire d'effort, pour vous garder sous le coude. Pour les personnes qui pratiquent l'orbiting, vous êtes juste une "option" qu'ils préfèrent avoir à portée de mains (ou de likes) au cas où ils auraient besoin de compagnie. Bien évidemment, cette tendance est néfaste et provoque un fort sentiment de frustration chez les victimes.

L'orbiting, le nouveau comportement amoureux
L'orbiting, le nouveau comportement amoureux

"Quelqu'un qui vous garde dans son orbite"

Sur le site Man Repeller, la journaliste Anna Iovine raconte : "Il y a quelques mois, j'ai commencé à sortir avec un garçon. On s'était rencontré via Tinder et, naturellement, après notre premier rendez-vous, on s'est mutuellement ajoutés sur Facebook, Snapchat et Instagram. Après notre second date, il a arrêté de répondre à mes messages. Je ne m'en suis pas rendu compte tout de suite, mais quelques jour plus tard, j'ai remarqué qu'il regardait toutes mes stories."

"Deux semaines plus tard, sans aucun message depuis, je décide de supprimer son profil de mes trois applications préférées. Sur Facebook et sur Snapchat, cela signifie qu'il ne peut plus voir mes contenus, mais sur Instagram, c'est autre chose", ajoute-t-elle. "Cela fait maintenant deux mois qu'on ne s'est pas parlé, mais deux mois que ce mec continue de regarder mes stories Instagram. Et toutes, sans exception", conclut la narratrice.

C'est d'ailleurs elle qui donne son nom au phénomène : "J'ai pensé à 'orbiting' lors d'une conversation avec ma collègue Kara, quand elle a décrit ce comportement en disant 'c'est quelqu'un qui vous garde dans son orbite'".

L'orbiting, nouveau comportement amoureux
L'orbiting, nouveau comportement amoureux

Comment échapper à l'orbiting ?

Selon le socteur Hemant Mittal, spécialiste en relations amoureuses, l'orbiting pourrait être dangereux. Il explique au site du Daily News and Analysis : "Il est important d'ignorer ce type de personne. Vous devez vous rappeler que même s'ils sont inoffensifs, s'ils voulaient réellement garder le contact avec vous, ils le feraient."

"De plus, si vous avez des forts sentiments amoureux envers cette personne, vous devez impérativement la bloquer. Prenez le temps qu'il vous faudra, mais vous pourrez ainsi passer plus facilement à autre chose, sans être tentée d'aller lui parler. C'est mieux de conserver une certaine distance", ajoute-t-il.

En d'autres termes, coupez tout contact avec cet enfoiré affectif qui vous garde dans son système pervers, c'est pour votre bien. Et avancez.