Vous n'aimez pas faire votre lit ? Cela en dit long sur votre personnalité

Faire son lit (ou pas) en dirait long sur notre personnalité
Faire son lit (ou pas) en dirait long sur notre personnalité
Faire ou ne pas faire son lit le matin : ce geste, anodin en apparence, révèlerait certains traits de notre personnalité.
A lire aussi

Si vous n'êtes pas du genre à faire votre lit avant d'aller au travail le matin, pas de panique. Cela ne veut pas dire que vous êtes paresseuse, mais simplement que vous n'y accordez pas d'importance. Pourtant, cette attitude en dit bien plus sur vous que vous ne le pensez. Voici un petit topo des traits de personnalité caractéristiques de ceux qui zappent la corvée du matin.

Selon Kelly Mc Menamim, auteure d'un ouvrage sur les méthodes d'organisation personnelle, quitter sa maison en laissant régulièrement son lit en désordre révèlerait un manque d'organisation. "Les gens qui fonctionnent ainsi sont moins susceptibles de recourir à des outils comme des agendas ou des to-do lists", précise-t-elle à Bustle. Jusqu'ici, rien de très étonnant.

D'après la psychologue Nikki Martinez, ce phénomène traduirait également une volonté de fuir la routine et de ne pas s'enfermer dans les tâches du quotidien. C'est donc à première vue un choix assumé et sans conséquences négatives. Pourtant, s'organiser peut s'avérer un excellent anti-stress, préconise la psy : "Lorsque que je reçois des patients anxieux, je les questionne souvent sur la manière dont ils vivent. Souvent, je découvre que leur domicile est encombré, en désordre. Je leur suggère donc de le nettoyer et de le ranger, ce qui atténue leur anxiété."

Des difficultés à prendre des décisions

De manière plus surprenante, Kelly McMenamim identifie une tendance à l'indécision chez ceux qui négligent leur intérieur. "Les personnes qui éprouvent des difficultés à faire un choix reportent leur décision à plus tard, ce qui à la longue encombre leur esprit. Ce processus psychologique peut aussi se manifester dans leur manière d'organiser leur habitat. Elles entassent tout en une seule pile, sans trier. Une maison ou un espace en désordre peut donc signaler une difficulté ou une incapacité à prendre des décisions", analyse l'auteure.

Une tendance à tout remettre au lendemain

Dans la même logique, le fait de ne pas ranger dénote une tendance à la procrastination, c'est-à-dire à tout remettre constamment au lendemain.

"Quelqu'un qui range régulièrement son intérieur est souvent considéré comme fiable. Dans le cadre du travail par exemple, il est plus enclin à boucler les dossiers dans les délais qui lui sont impartis. Les gens désordonnés, eux, sont plutôt stimulés par la notion d'urgence et, de ce fait, dépassent souvent les délais", développe Martinez.

Bien entendu, l'importance de ces "symptômes" varie en fonction du mode de vie et des habitudes de chacun. Mais si vous vous reconnaissez dans plusieurs d'entre eux et que vous aspirez à une vie plus rangée, pourquoi ne pas prendre 2 minutes chaque matin pour faire votre lit ?

Les dossiers