Conso
Le kit main libre est-il dangereux en voiture ?
Publié le 5 août 2013 à 13:07
Par La rédaction
Une étude présentée par l'Association américaine des automobilistes indique que le kit main libre et ses fonctionnalités entraîneraient une déconcentration chez les automobilistes. Un risque sérieusement pris en compte par le Conseil national de la sécurité routière qui s'est réuni vendredi 21 juin.
Le kit main libre est-il dangereux en voiture ? Le kit main libre est-il dangereux en voiture ?© Thinkstock
La suite après la publicité


Reprise par le Figaro, l'étude menée par David Strayer psychologue de l'université de l'Utah a permis d'évaluer le niveau de distraction induit par des activités courantes en voiture, comme écouter un livre audio, avoir une conversation téléphonique ou bien encore répondre à un e-mail grâce aux commandes vocales.

Une nouvelle étude confirme la déconcentration

À l'aide de caméras et d'électroencéphalogrammes, les scientifiques ont pu enregistrer l'activité cérébrale, ainsi que les mouvements de la tête et des yeux des conducteurs. Ils ont aussi calculé leur temps de réaction à des signaux lumineux placés dans leur champ de vision. Il s'est avéré que la surcharge mentale liée à des tâches comme parler avec un kit mains libres ou répondre à un e-mail par commande vocale entraînaient un temps de réaction plus long. Le conducteur, est par conséquent moins attentif lorsqu'il tente de faire autre chose que conduire, et rate des signaux visuels tels que les stop d'autres voitures ou de piétons. L'auteur de l'étude David Strayer le confirme : « Essayer de rendre la conduite plus sûre en développant des systèmes de communication en mains libres pourrait avoir pour conséquence inattendue de surcharger la capacité de concentration de l'automobiliste et d'augmenter le risque d'accident ». Les systèmes de commande vocale généreraient un « faux sentiment de sécurité » précise le psychologue.

L'état s'intéresse de prés aux kits perturbateurs

Il a été prouvé que le kit mains libres multipliait par trois le risque d'accident causant ainsi 400 accidents mortels chaque année, comme l'indique le site d'Europe 1. Par conséquent, le Conseil national de la sécurité routière qui s'est réuni en présence du ministre de l'Intérieur Manuel Valls, vendredi dernier, compte bien faire en sorte que l'utilisation du kit mains libres en voiture soit proscrite au profit de systèmes qui intègrent directement le téléphone au système hi-fi de la voiture, moins dangereux pour la concentration au volant. Les recommandations formulées par le CNSR ont été remises au ministre de l'Intérieur et seront étudiées à la suite de plusieurs autres réunions de réflexion programmées d'ici à la fin de l'année. Rappelons que le téléphone tenu en mains au volant est interdit et coûte 135 euros d'amende ainsi que 3 points sur le permis.

Camille Coutant

VOIR AUSSI

Voiture : Plus de bactéries sur le volant que sur des toilettes
Sécurité routière : 63 % des salariés téléphonent au volant
La somnolence au volant responsable d'un quart des décès de la route

Mots clés
Conso Voiture telephone securite gouvernement
Sur le même thème
Les articles similaires
L'abandon d'animaux est un fléau : ce plan gouvernemental est-il la solution ?
animaux
L'abandon d'animaux est un fléau : ce plan gouvernemental est-il la solution ?
21 mai 2024
"Ne pas laisser la victime sans protection !" : ce nouvel outil est-il la solution aux violences intrafamiliales ?
Politique
"Ne pas laisser la victime sans protection !" : ce nouvel outil est-il la solution aux violences intrafamiliales ?
6 juin 2024
"Et si c'était votre fille ?" : au Canada, les femmes autochtones sont assassinées, mais qui s'en préoccupe au juste ?
canada
"Et si c'était votre fille ?" : au Canada, les femmes autochtones sont assassinées, mais qui s'en préoccupe au juste ?
24 juin 2024
Dernières actualités
"J'ai fait une fausse couche" : Eve Angeli brise un tabou et se confie sur "le choc" de sa vie
Santé
"J'ai fait une fausse couche" : Eve Angeli brise un tabou et se confie sur "le choc" de sa vie
10 juillet 2024
Et si Sandrine Rousseau était la future présidente de l'Assemblée Nationale ? play_circle
Société
Et si Sandrine Rousseau était la future présidente de l'Assemblée Nationale ?
9 juillet 2024
Dernières news