Le stress au travail serait aussi nocif que le tabagisme passif

Le stress au travail serait aussi nocif que le tabagisme passif
Le stress au travail serait aussi nocif que le tabagisme passif
Le stress au travail aura-t-il raison, sur le long terme, de la santé des travailleurs ? Selon une récente étude menée par des chercheurs américains, le stress en milieu professionnel serait aussi néfaste pour notre santé que le tabagisme passif.
A lire aussi
Le monde du travail dans les séries : une pure fiction ?
Mag
Le monde du travail dans les séries : une pure fiction ?

Travailler dans un environnement professionnel stressant est-il aussi dangereux pour sa santé que de respirer la fumée de cigarette d'un accro au tabac ? Selon une récente étude universitaire réalisée par des chercheurs de la Harvard Business School et de l'Université de Stanford et publiée dans la revue de l'association Behavioral Science & Policy , le stress lié au travail serait aussi nocif que le tabagisme passif.


Se basant sur l'analyse de 228 précédents travaux sur le stress en milieu professionnel, cette nouvelle étude s'est particulièrement attachée à mesurer l'impact sur la santé des principales difficultés que rencontrent aujourd'hui les employés lorsqu'ils sont au travail. L'équité subjective en milieu professionnel, le contrôle que les employés ont sur leur propre travail et l'octroi d'une éventuelle assurance maladie par l'employeur ont également été pris en considération.


Enfin, les scientifiques ont procédé à l'analyse de l'impact de ces facteurs de stress sur quatre critères : la façon dont les individus estiment leur santé physique et leur santé mentale, leur susceptibilité d'être diagnostiqué avec un trouble de santé par un médecin et enfin leur risque de mourir prématurément.

Une augmentation de risque de mort précoce

Les résultats mis en lumière par les chercheurs sont sans appel : le stress en milieu professionnel est dangereux pour la santé. Ainsi, selon les chercheurs, multiplier les heures supplémentaires augmente de 20% les risques de mourir prématurément ; les exigences trop élevées de la direction de 35% les risques de développer un problème de santé. Mais c'est l'insécurité professionnelle qui engendre le plus de stress chez les salariés : selon l'étude, la peur de perdre son job augmenterait de 50% le risque de tomber malade.

"Nos résultats montrent que de nombreuses situations en milieu professionnel ont un impact significatif sur notre santé. En réalité, les effets du stress au travail sur notre organisme sont aussi graves que ceux du tabagisme passif", affirment les chercheurs, qui mettent en garde les entreprises contre les risques psychosociaux causés par le stress.

Ces derniers insistent d'ailleurs sur la nécessité de repenser l'environnement de travail et les politiques managériales pour favoriser le bien-être et la santé des employés. Création de cours de gymnastique ou de yoga à l'heure du déjeuner, mise en place de cellules de soutien social et/ou psychologique et développement de la flexibilité des horaires sont autant de pistes avancées pour favoriser le bien-être des employés et ainsi diminuer les frais de santé lié au stress, qui coûte rien qu'en France 2 à 3 milliards d'euros par an, selon l'INRS (Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles).