Les gens qui se parleraient à eux-mêmes seraient des génies

Folie ou génie ?
Folie ou génie ?
Vous avez la fâcheuse tendance à parler toute seule ? Loin de perdre la boule ou d'avoir des amis imaginaires, vous friseriez au contraire le génie.
A lire aussi

Par le biais d'une étude parue dans le Quarterly Journal of Experimental Psychology, les psychologues Daniel Swingley et Gary Lupyan tendent à démontrer que se parler à soi-même nous serait en fait bénéfique. Voilà qui fera un beau pied de nez à tous ceux qui nous croyaient zinzins.

Pour les besoins de leur étude, les psychologues ont chargé vingt personnes d'une mission : trouver un article dans un magasin. Un premier groupe avait pour consigne de ne pas parler pendant sa quête de l'objet demandé. Le second devait au contraire répéter le mot oralement, comme un mantra, tandis qu'il cherchait l'article en rayon. Bilan, le second groupe a trouvé l'article convoité beaucoup plus facilement. Ainsi, se parler à soi-même nous rendrait plus efficace. Les chercheurs considèrent que la formulation de l'objet rend sa visualisation plus claire comme l'explique le psychologue Gary Lupyan : "Si vous cherchez une banane et que vous connaissez la forme et la couleur de l'objet, le fait de dire et de répéter 'banane' vous permettra d'activer les capacités visuelles de votre cerveau et vous aidera à trouver une banane plus rapidement."

Un laisser-passer vers la réussite ?

Et ce constat n'est pas si étonnant puisque c'est ainsi que les enfants apprennent à parler en répétant les mots prononcés par les adultes. Et c'est en s'entendant parler qu'ils vont apprendre à utiliser correctement le langage. Ils réfléchissent également bien souvent à voix haute ce qui leur permet de mieux s'imprégner du monde qui les entourent. D'après Live Science, "pour réaliser une tâche, les enfants s'y prennent étape par étape (lacer leur chaussures par exemple), comme pour se rappeler de se concentrer sur la tâche à effectuer ".

Enfin, parler tout seul à voix haute serait une façon d'atteindre plus aisément ses objectifs car il permettrait de mieux les identifier et de les classifier. Ainsi, selon la psychologue Linda Sapadin, penser oralement "permet de clarifier vos idées et de se concentrer sur ce qui est important et verbaliser vos objectifs permet de concentrer votre attention, renforcer le message, contrôler vos émotions et éviter les distractions". Et ce n'est pas le grand Albert Einstein, connu pour être coutumier du fait, qui nous dirait le contraire.

En revanche, si vous dialoguez avec d'autres voix qui habitent dans votre tête, sans but précis, pas sûr que cela soit un signe de génie. Mais, au moins, vous êtes plusieurs pour vous remonter le moral.

Les dossiers