Mika : insulté, il répond (très bien) aux attaques homophobes sur Twitter

Quand Mika se fait injurier, il répond avec élégance. Alors qu'il donnait un concert à Florence hier, le chanteur a constaté que les affiches promotionnelles de sa tournée en Italie avaient été taguées d'insultes homophobes. Plutôt que de monter au créneau avec violence, il a diffusé un message de tolérance largement relayé sur les réseaux sociaux.
A lire aussi

Après avoir clôturé la saison 4 de " The Voice " sur TF1, le chanteur reprend le chemin de la scène cet été. Hier soir, l'acolyte de Jenifer était en concert à Florence en Italie, où il a été victime de violentes injures homophobes. Si événement en lui-même s'est parfaitement bien passé, la promotion qui a été faite en amont du spectacle a de son côté, quelque peu dégénéré. Si la maison de production de Mika avait cru bon de placarder dans les rues de nombreuses affiches publicitaires à l'effigie de la star, certains italiens ne se sont pas gênés pour les vandaliser.

Sur ses pancartes aux couleurs vives, les vandales ont marqué à l'encre noire le mot " frocio " (pédé en italien). D'abord bien décidé à ignorer ses insultes homophobes, le chanteur a finalement préféré pousser un coup de gueule bien senti sur les réseaux sociaux :

" J'avais vu cette photo et mon premier réflexe a été de me taire. Je pensais que c'était mieux d'ignorer ces mots odieux que je connais bien ".

Pressé par certains fans scandalisés de marquer sa désapprobation, Mika adresse donc un massage d'apaisement à tous les internautes en colère : " Vous avez raison, il faut rompre le silence. Personne n'a le droit de discriminer quelqu'un d'autre ".

Une réponse forte mais sans violence, qui a suscité de nombreuses réactions sur Twitter et généré en quelques heure le hashtag #RompiamoIlSilenzio (rompre le silence). Sur les réseaux sociaux, des milliers d'internautes se sont mobilisés pour faire passer le message.