TPMP : Castaldi clashe Cyril Hanouna et Gilles Verdez

Benjmain Castaldi photographié durant la soiree de Charite au profit de l'Association Maladies Foie Enfants AMFE a la Librairie Lamartine
Benjmain Castaldi photographié durant la soiree de Charite au profit de l'Association Maladies Foie Enfants AMFE a la Librairie Lamartine
Dans cette photo : Benjamin Castaldi
Arrivé il y a un an sur D8, Benjamin Castaldi est déjà sur le départ, direction une autre chaîne de la TNT : NRJ12. Alors que la fin de l'année télé approche, l'animateur en profite pour régler quelques comptes.
A lire aussi

Dès la rentrée de septembre, Benjamin Castaldi sera sur NRJ12. La chaîne lui aurait promis un "vrai projet professionnel", à commencer par la présentation d'une nouvelle version de "L'académie des neuf", jeu télé diffusé sur ce que l'on appelait alors Antenne 2 dans les années 1980.

En débauchant Benjamin Castaldi, la chaîne fait le pari de se positionner davantage encore comme une chaîne populaire, pour la plus grande satisfaction de l'animateur. Un changement qui tombe à pic pour l'ancien présentateur de TF1, qui a décidé d'écourter son contrat avec D8.

Profitant de son départ de la chaîne, Benjamin Castaldi en a profité pour mettre les points sur les "i" avec ses collèges de la chaîne détenue par Canal+. Interrogé par TV Magazine sur ses supposés différends avec Cyril Hanouna, l'animateur répond : "Tout cela n'est que 'chicanages' fortement relayés sur les réseaux sociaux, mais qui ne sont dans les faits pas très importants".

Pas d'incident notable donc, d'autant que le trublion du PAF ne serait pas à l'origine de ce départ plus tôt que prévu : "Il n'est pas responsable de mon départ de D8, mais sa place sur la chaîne est telle qu'elle ne laisse pas beaucoup d'espace pour les autres". Comme s'il fallait encore en douter.

Concernant Gilles Verdez, Castaldi se veut en revanche plus véhément. Le chroniqueur de "Touche pas à mon poste" n'a en effet pas été tendre avec l'animateur, insinuant que sa place n'était plus à la télévision. "[Gilles Verdez] a dit, à propos de Valérie [Damido, ndlr] et moi, que l'on finirait 'Tic et Tac' chez Disney. Donnons à la crédibilité de sa parole le même poids que son expérience à la télévision : c'est-à-dire quasi nulle ! Je crains qu'il ne finisse plus vite 'Tac' que moi !". Voila qui a le mérite d'être clair.