Expos à Paris : 10 rendez-vous à ne pas manquer cet automne

Expos à Paris : 10 rendez-vous à ne pas manquer cet automne
Expos à Paris : 10 rendez-vous à ne pas manquer cet automne
Dans cette photo : Christian Lacroix
A chaque rentrée ses nouveautés culturelles. Terrafemina vous propose une sélection de 10 expositions parisiennes à découvrir en ce début d'automne, histoire de ne pas céder aux sirènes de la déprime automnale et de profiter des pépites culturelles de la capitale.
A lire aussi
Cette appli veut cartographier les lieux d'aide aux victimes d'agressions sexistes et sexuelles
News essentielles
Cette appli veut cartographier les lieux d'aide aux...


Les vacances sont déjà loin, le soleil aussi. Alors pour ne pas passer ses soirées ou ses week-ends entiers hibernant sous la couette devant un ciel oscillant du gris ardoise au gris anthracite, on se précipite dans un musée de la capitale pour le plaisir des yeux et l’amour de l’art. A Paris, la culture est reine et ça se voit.

A voir de toute urgence

Vite, vite, vite, on fonce voir l’exposition « Vive le dessin libre ! », qui rassemble une bonne soixantaine de caricatures de presse du général de Gaulle pendant la période de 1940-1970 où il s’est illustré sur la scène nationale. Elle est jusqu’au 18 octobre au musée de l’Armée, dans le VIIe. L’exposition organisée avec la Fondation de Gaulle est ouverte de 7h30 à 19h et l’entrée est libre. Vous pourrez y retrouver les grands dessinateurs de l’époque, tels que Jean Effel, Roland Moisan ou Jacques Faizant.
Le Musée de l’Armée

« C’étaient des enfants », qui honore les enfants juifs de Paris durant la Seconde Guerre mondiale, reste dans les salons d’accueil de l’Hôtel de Ville jusqu’au 27 octobre. Dessins, lettres, photos ou encore documents officiels ont été collectés pour témoigner du sort des enfants juifs pendant l’Occupation, et notamment lors de la rafle du Vel’ d’Hiv’ où une partie des 14 000 personnes arrêtées n’avaient pas 16 ans. L’occasion de rappeler aussi que 80% des enfants juifs qui habitaient Paris avant la guerre sont passés à travers les mailles des filets nazis grâce aux réseaux et à la solidarité parisienne. Entrée gratuite de 10h à 19h.
L’Hôtel de Ville

Claude Nori s’invite à la Maison européenne de la photo jusqu’au 4 novembre : une expo double entre les talents qu’il a déniché pour sa maison d’édition Contrejour et ses propres œuvres photographiques. Du noir et blanc, de la couleur, une avalanche de bonheur dans ces clichés souriants qui ont révolutionné le monde de la photo d’auteur avec des scènes anticonformistes et engagées. « Contrejour : une affirmation française » est ouverte de 11h à 20h.
La Maison européenne de la photo

A programmer d’ici la fin de l’année

A l’Hôtel de Ville, une autre expo attirera votre attention, c’est celle baptisée « Paris vu par Hollywood », ou comment retracer la place de la capitale française dans l’histoire du cinéma américain. Avec plus de 800 films où Paris joue un des rôles principaux, le cinéma d’outre-Atlantique a noué une relation particulière avec le « typically Paris ». Divisée en quatre parties, l’exposition explore jusqu’au 15 décembre les liens entre ces deux mondes. L’entrée est libre de 10h à 19h.
L’Hôtel de Ville

Le Centre national du costume de scène expose actuellement les tenues créées par Christian Lacroix pour le Ballet de l’Opéra de Paris à l’automne 2011. Le spectacle La Source, mis en scène par le danseur étoile Jean-Guillaume Bart, est donc décortiqué par l’œil avisé de Christian Lacroix, qui complète la collection de costumes par ses différentes sources d’inspiration. « La Source et le Ballet de l’Opéra de Paris » est présentée jusqu’au 31 décembre.
Le Centre national du costume de Scène

« L’impressionnisme et la mode » se concentre sur l’évolution des tenues entre 1860 et 1880, période pendant laquelle les peintres impressionnistes, s’ils ne se souciaient que peu de la mode, en ont rendu compte de manière très fidèle puisqu’ils avaient le souci du moindre détail réaliste, de « la métamorphose journalière des choses extérieures ». L’expo reste au Musée d’Orsay jusqu’au 20 janvier prochain, avant de rallier New York et Chicago.
Le Musée d’Orsay

Le musée Marmottan Monet, en partenariat avec les Musées royaux des Beaux-arts de Belgique, propose « Rubens, Van Dyck, Jordaens et les autres », une sélection de peintures baroques flamandes. Parmi les 41 tableaux proposés, rétrospective des œuvres de ces grands artistes à partir de différents supports : portraits, natures mortes, scènes de guerre, peintures d’histoire. Pour découvrir ce pan de l’art flamand, rendez-vous jusqu’au 3 février de 10h à 18h.
Le Musée Marmottan Monet

A inscrire dans son agenda

Pour toutes les fashionistas qui se respectent ou juste parce qu’on a toutes un jour rêvé d’être une princesse, la maison de haute joaillerie Van Cleef&Arpels expose ses plus belles pièces au Musée des Arts décoratifs pour retracer son histoire entamée au début du XXe siècle, documents et photos à l’appui. Plus de 500 bijoux ornés de pierres précieuses et de diamants, dont 150 issus de collections privées souvent de lignée royale, sont exhibés jusqu’au 10 février, de 11h à 18h.
Le Musée des Arts décoratifs

La première rétrospective du peintre naturaliste américain Edward Hopper débute au Grand Palais le 10 octobre. Connu pour ses œuvres qui détaillent la vie des Américains moyens, l’artiste a débuté sa carrière à Paris avant de repartir à New York où son art a progressivement évolué. Pour marquer ces changements, l’exposition se divise en deux parties : la première est un parcours chronologique à travers ses toiles parisiennes, semblables à celles de ses contemporains, et la seconde représente ses peintures plus personnelles, où sa signature si particulière se fait de plus en plus présente. Jusqu’au 28 janvier, de 10h à 22h.
Le Grand Palais

A programmer également : une rétrospective du peintre surréaliste Salvador Dalí, qui démarre au centre Georges Pompidou le 21 novembre. L’occasion de (re)découvrir son célèbre tableau, Les montres molles, mais également ses autres œuvres déclinées sur plusieurs supports : peintures, sculptures, scénarios surréalistes, etc… Jusqu’au 25 mars de 11h à 21h.
Le Centre Pompidou – Beaubourg

Laure Gamaury

VOIR AUSSI

Expo « Rodin, La Chair, le marbre » à Paris (vidéo)
Expo : la lingerie française à l'honneur à l'Espace Pierre Cardin à Paris
Expo « Toutankhamon son tombeau et ses trésors »

À propos
Christian Lacroix
Dans l'actu