Sana Ghenima : "la diversité culturelle peut aider à surmonter les conflits"

Sana Ghenima : "la diversité culturelle peut aider à surmonter les conflits"
Sana Ghenima : "la diversité culturelle peut aider à surmonter les conflits"
"Culture : les raisons d'espérer". C'est autour de ce thème qu'artistes, experts, responsables publics et privés se réuniront du 15 au 17 novembre prochain au Palais des Papes, pour le cinquième Forum d'Avignon. Sana Ghenima, fondatrice de Sanabil Med et meilleure femme chef d'entreprise de l’année 2008, livre ses "raisons d'espérer".
A lire aussi

La culture/l’imagination créative vous donne-t-elle une raison d’espérer ?

La culture est un grand espoir pour nous, notamment au vu des conditions actuelles. La diversité culturelle, le partage avec d’autres cultures et l’adoption d’un comportement constructif tourné vers d’autres visions pourraient réellement aider à surmonter les conflits comme ceux qui secouent la Tunisie post-révolutionnaire.

Qui l’incarne le mieux ?

Toutes les formes d’art l’incarnent, du cinéma au théâtre, en passant par la danse. Les débats culturels permettant les discussions entre les groupes ou les individus sont également des moyens positifs de concrétiser ces raisons d’espérer.

Quelle serait l’initiative personnelle/le projet/l’œuvre qui concrétise votre raison d’espérer ?

Dans notre champ d’action, comme l’association Women&Leadership, nous produisons deux courts-métrages : un documentaire et une fiction sur les femmes au travail. Nous considérons que l’autonomie et la prise de responsabilité passent à tous les niveaux par le travail et l’indépendance financière. Nous avons choisi de nous concentrer sur ces aspects pour donner de la visibilité aux compétences des femmes dans tous les champs d’action.

Comment souhaiteriez-vous la transmettre aux générations futures ?

Les jeunes générations doivent être hautement touchées par les aspects culturels et les actions, du fait des choses qu’ils défendent et du progrès qu’ils encouragent dans de nombreux secteurs. Les fondations sont essentielles pour préserver ce que nous faisons, et pour améliorer et développer ce que nous avons besoin de construire.

Voir le site du Forum d'Avignon

VOIR AUSSI

Véronique Morali : "La culture, pour se défaire du désenchantement ambiant"
Laure Kaltenbach : "La culture est un sport collectif"
Tishani Doshi : "L’imagination alimente la passion"
Deborah Carter : "L'imagination créative pour continuer à rêver"