"La vie d'Adèle" : Abdellatif Kechiche, Palme d'or du réalisateur tyran ?

"La vie d'Adèle" : Abdellatif Kechiche, Palme d'or du réalisateur tyran ?
"La vie d'Adèle" : Abdellatif Kechiche, Palme d'or du réalisateur tyran ?
Dans cette photo : Abdellatif Kechiche
C'est une triple Palme d'or qui a récompensé à Cannes « La vie d'Adèle » d'Abdellatif Kechiche. Mais depuis ce grand prix remis au réalisateur et à ses deux actrices, Léa Seydoux et Adèle Exarchopoulos, les langues se délient et les techniciens du film dénoncent un tournage aux mauvaises conditions de travail.
A lire aussi
Nouvelle femme de cinéma : les confidences de la réalisatrice Joyce A. Nashawati
News essentielles
Nouvelle femme de cinéma : les confidences de la...


Applaudi par la critique et les festivaliers et couronné par la récompense suprême du jury : La vie d’Adèle d’Abdellatif Kechiche aura marqué ce 66e Festival de Cannes en remportant le dimanche 26 mai la Palme d’or. Le réalisateur tunisien a su séduire le jury, présidé par Steven Spielberg, lequel a salué la performance de « trois artistes : Adèle, Léa et Abdellatif Kechiche ».

Cependant, derrière les paillettes, l’émotion des actrices Léa Seydoux et Adèle Exarchopoulos et la joie affichée face à cette belle récompense du monde du cinéma, une ombre ternit le tableau. Jeudi 23 mai, quelques heures avant la projection du film, le syndicat des professionnels de l'industrie de l'audiovisuel et du cinéma (le Spiac-CGT) avait en effet relayé des plaintes des ouvriers et techniciens du Nord-Pas-de-Calais embauchés sur le tournage. Selon Le Monde, l'organisation a dénoncé les conditions de tournage du film, proches du « harcèlement moral ».

Abdellatif Kechiche est connu pour « être un tyran sur les tournages »

« Nous devrions, a priori, nous réjouir (...) Hélas, et indépendamment de la qualité artistique du film, nous ne pourrons pas participer de cet enthousiasme : nos collègues ayant travaillé sur ce film nous ont rapporté des faits révoltants et inacceptables. La majorité d'entre eux, initialement motivés, à la fois par leur métier et le projet du film en sont revenus écœurés, voire déprimés », rapporte le journal. Certains auraient ainsi abandonné le tournage « en cours de route », « soit parce qu'ils étaient exténués, soit qu'ils étaient poussés à bout par la production, ou usés moralement par des comportements qui dans d'autres secteurs d'activité relèveraient sans ambiguïté du harcèlement moral ». Ainsi, l’organisation syndicale parle de journées de travail de « 16 heures, déclarées 8 » ainsi que d’horaires de travail « anarchiques ». Autre point dénoncé par les techniciens : le tournage à rallonge, initialement prévu pour deux mois et demi, et qui a finalement duré cinq mois.

Dans Libération, on rappelle qu’Abdellatif Kechiche est connu pour « être un tyran sur les tournages ». Et que les relations entre le réalisateur et ses équipes sont rarement connues pour être au beau fixe.

Et pour vider leur sac, les techniciens nourrissent un Tumblr depuis quelques jours parodiant les « conditions déplorables » du tournage d’Abdellatif Kechiche : lavraieviedadele.tumblr.com.

VOIR AUSSI

Festival de Cannes 2013 : Audrey Tautou, maîtresse de cérémonie atypique
Cannes 2013 : DSK et Myriam L'Aouffir enflamment la Croisette
Cannes 2013 : pour François Ozon, la prostitution fait fantasmer les femmes

ON EN PARLE SUR LE COMPTOIR

Résultats Cannes 2013 : La vie d'Adèle gagnant de la Palme d’or - Palmarès Replay
Festival de Cannes 2013 : les plus belles robes de la cérémonie d'ouverture
Résultats Cannes 2013 : Bérénice Bejo, prix d'interprétation féminine surprise pour "Le Passé" (vidéo)
Cannes 2013: la Palme d’Or est attribuée à « La Vie d’Adèle » pour Lellouch

Plus d'actu sur : Festival de Cannes 2013

Roman Polanski juge que l'égalité de sexes est un concept "idiot"
Cannes 2013 : DSK et Myriam L'Aouffir enflamment la Croisette
Festival Cannes 2013 : les femmes hors compétition
À propos
Abdellatif Kechiche