"La Vie d'Adèle" : Kechiche trouve le film "trop sali" pour sortir en salle

"La Vie d'Adèle" : Kechiche trouve le film "trop sali" pour sortir en salle
"La Vie d'Adèle" : Kechiche trouve le film "trop sali" pour sortir en salle
Dans cette photo : Adèle Exarchopoulos
À deux semaines de sa sortie en salle, la promotion du film « La Vie d'Adèle », palme d'or du Festival de Cannes, tourne à la guerre de tranchées. Alors que les deux actrices principales, Léa Seydoux et Adèle Exarchopoulos, et le réalisateur Abdellatif Kechiche, ne cessent de se tacler par médias interposés, ce dernier estime désormais que le film est « trop sali » pour sortir en salle.
A lire aussi
Elle a filmé l'homme se masturbant dans le métro : Safiétou raconte
News essentielles
Elle a filmé l'homme se masturbant dans le métro :...


La guerre avait commencé début septembre lorsque, dans une interview accordée au magazine américain The Daily Beast, Léa Seydoux et Adèle Exarchopoulos avaient qualifié d'« horrible » le tournage de La Vie d'Adèle. Les deux actrices principales du film, Palme d'or au dernier Festival de Cannes, étaient allées jusqu'à assurer qu'elles ne travailleraient plus avec le réalisateur, Abdellatif Kechiche. Des propos qui avaient conduit ce dernier à répliquer, qui avait confié au journaliste de Canal Plus Ramzy Malouki : « On ne vient pas faire la promo à Los Angeles quand on a un problème avec son réalisateur. Si Léa (petite-fille de Jérome Seydoux, le PDG de Pathé, ndlr) n'était pas née dans le coton, elle n'aurait jamais dit cela. » Le réalisateur avait encore ajouté : « Léa n'était pas capable d'entrer dans le rôle. J'ai rallongé le tournage pour elle. Léa Seydoux fait partie d'un système qui ne veut pas de moi car je dérange ».

« Léa Seydoux vole la vedette au film »

À deux semaines de la sortie du long-métrage en salle, on aurait pu penser que ce conflit par médias interposés se serait tassé. Mais c'était sans compter sur Abdellatif Kechiche, dont une interview paraît mercredi dans Télérama. Visiblement encore contrarié par les accusations lancées par les deux actrices, il explique désormais appréhender les conséquences de cette malheureuse polémique sur le nombre d'entrées.  « Léa Seydoux vole la vedette au film, ainsi qu'à Adèle Exarchopoulos, et elle ne mesure pas les conséquences désastreuses de ses propos, qui vont empêcher les spectateurs d'entrer dans la salle avec un cœur vierge et un regard bienveillant. D'avance, ils se demanderont : "Est-ce que cet homme n'a pas harcelé ces jeunes filles ? Est-ce qu'il ne les a pas caressées, aussi, et qu'elles n'osent pas le dire ?" »

Pire, Abdellatif Kechiche estime que le film, « trop sali », ne vaut plus la peine de sortir. « Moi, je n'irais pas voir le film du cinéaste sadique et tyrannique dont on fait le portrait aujourd'hui ! », assure-t-il. Pour l'heure, la sortie de La Vie d'Adèle est maintenue au 9 octobre. Reste à savoir si les spectateurs seront au rendez-vous.  

VOIR AUSSI

"La Vie d'Adèle" : la Palme d'or interdite aux moins de 17 ans aux États-Unis
Léa Seydoux et les lesbiennes moins belles que les hétéros : petit malentendu ou grosse maladresse ?
Pronostics César 2013 : "Amour", Noémie Lvovsky et Léa Seydoux

Dans l'actu