Evan Rachel Wood furieuse contre la censure d'une scène de cunnilingus dans son dernier film

Evan Rachel Wood furieuse contre la censure d'une scène de cunnilingus dans son dernier film
Evan Rachel Wood furieuse contre la censure d'une scène de cunnilingus dans son dernier film
Dans cette photo : Evan Rachel Wood
Evan Rachel Wood s’est attaquée sur Twitter à la Motion Picture Association of America, qu’elle accuse d’avoir coupé au montage du film Charlie Countryman une scène de cunnilingus. Pour l'actrice, c'est symptomatique d’une société qui pousse les femmes à avoir honte du sexe.
A lire aussi


Evan Rachel Wood est en colère contre la Motion Picture Association of America (MPAA) et le fait savoir. L’actrice, remarquée notamment dans le film The Wrestler, a critiqué vertement sur Twitter la décision de l’association américaine de supprimer une scène du film Charlie Countryman, qui montre le héros en train de faire un cunnilingus au personnage qu’elle incarne à l’écran.

L'actrice a posté toute une série de tweets  virulents pour faire part de sa frustration au sujet de cette censure :
« Après avoir vu la dernière version de Charlie Countryman, je voudrais partager ma déception à l’égard de la MPAA, qui a jugé nécessaire une fois de plus de censurer une scène illustrant la sexualité féminine. La scène montrant les deux personnages principaux en train de faire l’amour a été modifiée, car quelqu’un s'est imaginé que le public ne serait pas à l’aise devant le spectacle d’un homme faisant un cunnilingus à une femme, tandis que les scènes montrant le massacre de gens qui se font exploser le crâne sont restées intactes. »


La compagne de Jamie Bell poursuit et dénonce le comportement sexiste de l'organisation cinématographique: « C’est symptomatique d’une société qui veut que les femmes aient honte de prendre du plaisir sexuel, et d’autant plus si l’homme ne tire pas lui-même une jouissance de l'acte sexuel. Je peine à croire que si les rôles avaient été inversés, la scène aurait également été supprimée. Ou que si la femme s’était faite violer, elle aurait été coupée au montage. Il est temps que les gens grandissent. »

Avant d'ajouter :
« Acceptez le fait que les femmes sont des êtres sexuels… Et acceptez le fait que certains hommes aiment leur procurer du plaisir. Acceptez le fait que le femmes n’ont pas à dire merci quand elles se font sauter. Nous avons le droit de nous amuser aussi. Il est temps de nous faire entendre... »

VOIR AUSSI

Gravity, un film sexiste ?
Un regard féminin dans la pornographie
Nymphomaniac : Shia LaBeouf et du sexe pour de vrai !

À propos
Evan Rachel Wood