Guillaume Gallienne évoque sa bisexualité et sa femme Amandine

Guillaume Gallienne évoque sa bisexualité et sa femme Amandine
Guillaume Gallienne évoque sa bisexualité et sa femme Amandine
Dans cette photo : Guillaume Gallienne
Dans un portrait diffusé le 12 janvier dans le 7 à 8 d'Harry Roselmack, le comédien et réalisateur Guillaume Gallienne a évoqué son enfance, sa mère, sa bisexualité... et sa femme.
A lire aussi
Les États-Unis parmi les dix pays les plus dangereux pour les femmes
News essentielles
Les États-Unis parmi les dix pays les plus dangereux pour...


Dans son film Les garçons et Guillaume à table ! qui a marqué cette fin d’année 2013, Guillaume Gallienne joue avec la même aisance et le même talent son propre rôle et celui de sa mère. Mais si sa capacité à transcender les genres remplit aujourd’hui les salles, petit, Guillaume Gallienne subit l’homophobie de ses camarades, comme il l'a rappelé dans une interview diffusée hier dans le 7 à 8.

>> "Les garçons et Guillaume à table !" : l'extravagant Guillaume Gallienne en 4 points <<

« On me prenait pour un homosexuel, je me prenais pour une fille »

« J’ai été obligé d’admettre très tôt que je ne pourrais jamais correspondre aux critères de masculinité qu’il y avait dans ma famille. J’avais peur surtout de la violence, de la brutalité, de la force. Une force physique que je n’avais pas, que mes frères avaient et que mon père avait, donc j’ai décidé d’imiter les femmes et en premier lieu ma maman », raconte Guillaume. « Je jouais à la fille dans ma chambre… » Il met une couette autour de sa taille pour faire une robe, un pull sur sa tête pour figurer « un filet Second Empire »… plus que pour Sissi, Guillaume se prend « pour l’archiduchesse Sophie », qu’il aime beaucoup.

« L’homophobie je l’ai subie à partir de 10 ans, on m’appelait pédale, tapette, tantouse. Je me retournais, je savais que c’était de moi dont il s’agissait », poursuit Guillaume avant d’éclater d’un rire franc. Et au journaliste qui s’étonne de sa bonne humeur, Guillaume explique qu’il a fait une dépression à 12 ans, avant de passer par des années de divan. « Ça m’a sauvé la vie. Sans, je ne serais pas vivant aujourd’hui, ça c’est sûr. »

« Sexuellement je peux aller partout »

Aujourd’hui, Guillaume Gallienne est marié avec une certaine Amandine et est père d’un petit garçon. « J’ai toujours aimé les deux [sexes]. J’étais tombé amoureux d’autres femmes avant [Amandine] et d’autres hommes. J’aurais pu faire la bonne rencontre avec un homme, il se trouve que ça s’est fait avec une femme. Ce qui est vrai c’est que quand Amandine et moi on a annoncé nos fiançailles à mes parents, ils ne nous ont pas adressé la parole pendant 24 heures tellement ils étaient décontenancés. Je sais où je suis dans mon cœur, sexuellement je peux aller partout mais dans mon cœur ile se trouve que j’aime ma femme. »

Aujourd’hui, Guillaume Gallienne ne met plus d’édredon autour de sa taille pour faire Sissi mais « va quand même jouer Lucrèce dans Lucrèce Borgia », rappelle-t-il. Et de conclure en souriant : « Quand même, l’appel du corset et de la crinoline n’est pas loin. »

Guillaume Gallienne à partir de 1:25