Kristin Scott Thomas arrête le cinéma : "Ça m’ennuie"

Kristin Scott Thomas arrête le cinéma : "Ça m’ennuie"
Kristin Scott Thomas arrête le cinéma : "Ça m’ennuie"
Dans cette photo : Kristin Scott Thomas
Après une impressionnante carrière, l'actrice franco-britannique Kristin Scott Thomas a décidé de raccrocher. Dans une interview donnée au Guardian elle a raconté à quel point les plateaux l'ennuyaient désormais.
A lire aussi


Après 30 ans de carrière et 65 films, Kristin Scott Thomas en a assez. « J’ai soudainement réalisé que je ne pourrais pas face faire à un autre film », a confié l’actrice franco-britannique dans une interview au Guardian. « Je me suis rendu compte que j’avais fait les choses que je sais faire un nombre incalculable de fois et dans différentes langues, et tout à coup, j’ai su que je ne pouvais plus le faire. Ça m’ennuie, alors j’arrête.

Et l’actrice de raconter son expérience sur le plateau de Confessions d'une accro du shopping, où elle tenait un rôle secondaire : « Je pensais que ça serait drôle mais j’ai passé tout mon temps à attendre. J'ai détesté, détesté, détesté, et j'ai dit que je ne ferais pas d'autres. »

« Je ne devrais pas cracher dans la soupe, mais je ne veux plus le faire »

Malgré ses rôles dans d’énormes succès du box-office : Le Patient anglais, Quatre mariages et un enterrement, L’homme qui murmurait à l’oreille des chevaux… L’actrice a désormais l’impression d’être souvent la caution sérieuse de films écrits à la va-vite : « Le genre de film que je fais sont généralement rapidement mis sur pieds, et c’est toujours un peu la pagaille. J’aime tourner mais je n’aime pas réorganiser les choses et réécrire les scènes. Ils ont besoin de moi pour la production. Alors ils me donnent un petit rôle dans un film où ils savent que je vais être en mesure de savoir quoi faire, de pleurer au bon endroit. Je ne devrais pas cracher dans la soupe, mais je continue à faire ces choses pour d'autres personnes, et l'année dernière j'ai juste décidé que la vie est trop courte. Je ne veux plus le faire. »

À la fin des années 1990 déjà, l’actrice avait tourné le dos à Hollywood. Mariée à un Français, elle ne voulait pas aller vivre aux États-Unis.