Gérard Depardieu "n'est pas un exemple à suivre" pour Catherine Deneuve

Gérard Depardieu "n'est pas un exemple à suivre" pour Catherine Deneuve
Gérard Depardieu "n'est pas un exemple à suivre" pour Catherine Deneuve
Dans cette photo : Gérard Depardieu
Alors qu'elle défendait jusqu'ici Gérard Depardieu, exilé fiscal en Belgique puis en Russie, Catherine a semble-t-il changé d'avis. Dans un entretien accordé au « Hollywood Reporter », la comédienne admet qu'il « n'est pas un exemple à suivre ».
A lire aussi


Catherine Deneuve se serait-elle brouillé avec Gérard Depardieu ? Jusqu'ici, l'iconique actrice avait défendu bec et ongles notre « Gégé national », apportant au passage son soutien à un « homme vacillant » qui « ne se donne en pâture que lui-même ». Aux vives critiques exprimées par Philippe Torreton, qui reprochait à Gérard Depardieu son exil fiscal, elle avait répondu : « Qu'auriez-vous fait en 1789 ? Mon corps en tremble encore ! »

Mais depuis, il semblerait que Catherine Deneuve ait changé d'avis. De passage à Hong Kong pour faire la promotion d'Elle s'en va d'Emmanuelle Bercot, en compétition officielle du 38e festival international du film de Hong Kong, elle ne s'est pas montrée très tendre avec le comédien des Valseuses. Interrogée par The Hollywood Reporter, Catherine Deneuve n'a pas mâché ses mots envers son ancien ami et partenaire à l'écran, qui a acquis la double nationalité belge et russe. « Ce n'est pas citoyen de quitter la France pour éviter de payer ses impôts. Ce n'est pas un exemple à suivre », a-t-elle déclaré. Avant de poursuivre : « Il ne veut pas vivre en France, car il refuse de payer les impôts que nous avons maintenant en France. Gérard peut désormais conserver son bien, comme ces gens riches qui veulent garder leur argent hors de France. Ce n'est pas un exemple à suivre, mais cela ne durera pas longtemps. On ne peut pas reste un citoyen de nulle part », a-t-elle conclu.