Aujourd'hui à Cannes : « Sleeping Beauty » de Julia Leigh

Aujourd'hui à Cannes : « Sleeping Beauty » de Julia Leigh
Aujourd'hui à Cannes : « Sleeping Beauty » de Julia Leigh
Dans cette photo : Emily Browning
La romancière australienne Julia Leigh revisite le conte de la Belle au Bois Dormant dans « Sleeping Beauty », présenté aujourd'hui en compétition au Festival de Cannes. Emily Browning joue Lucy, une étudiante prête à tout pour se faire de l’argent…
A lire aussi

Elle aurait écrit le scénario en dix jours, et imaginé l’univers esthétique de son premier film en une seule bouffée d’inspiration. La romancière australienne Julia Leigh devait être une inconditionnelle de La Belle au Bois Dormant, pour prendre autant de plaisir à détourner le mythe à sa sauce dans « Sleeping Beauty », en compétition du Festival de Cannes 2011. Outre le conte de Charles Perrault, elle s’est inspirée d’un roman de Yasunari Kawabata, « Les Belles endormies ».
Des jeunes femmes sont plongées dans un sommeil profond à l’aide de narcotiques, ce qui laisse à de vieux messieurs le loisir de les regarder. Mais dans le film de Julia Leigh, les hommes ne font pas que contempler la beauté pure de Lucy (Emily Browning), une étudiante qui ne trouve que ce moyen pour gagner un peu d’argent. Le réseau de beautés endormies lui promet une nuit sans souvenirs, en échange de sa disponibilité de corps. Un écho intéressant à la recrudescence de la prostitution des jeunes par nécessité.  
Après le succès de ses deux romans « Le Chasseur » (1999), adapté au cinéma par Daniel Nettheim, et « Ailleurs » (2008), Julia Leigh passe derrière la caméra, non sans provoquer quelques remous. Le sadisme et la poésie noire du scénario ont déjà provoqué quelques remous au Canada, où le film a reçu des aides publiques. Un premier candidat trash et audacieux, parfait pour le jury cannois, qui commence aujourd’hui sa mission, sous la présidence de Robert De Niro.

Voir la bande annonce

VOIR AUSSI

« Midnight in Paris » : Woody Allen ouvre le Festival de Cannes
La sélection officielle du Festival de Cannes 2011
Cannes n'oublie pas les réalisateurs iraniens Mohammad Rasoulof et Jafar Panahi
Festival de Cannes : un financement du cinéma français équilibré ?

L’INFO PAR NOS MEMBRES

Festival de Cannes 2011 : Nicolas Bedos écrira les discours de Mélanie Laurent
Festival de Cannes 2011 : Le rappel des films en compétitions

À propos
Emily Browning