Still Alice : quand Julianne Moore met des mots sur la maladie d'Alzheimer

Still Alice : quand Julianne Moore met des mots sur la maladie d'Alzheimer
Still Alice : quand Julianne Moore met des mots sur la maladie d'Alzheimer
Dans cette photo : Julianne Moore
La maladie d’Alzheimer touche aujourd'hui 900 000 personnes en France. Une lente dégénérescence des neurones dont le symptôme le plus caractéristique est le trouble de la mémoire. Dans le film Still Alice (sortie au cinéma le 18 mars prochain), Julianne Moore incarne l'une des victimes de ce mal insidieux. Dans un extrait exclusif bouleversant, elle tente de mettre des mots sur ses troubles.
A lire aussi
Endométriose : Julie Saint-Clair, 18 ans, raconte son combat quotidien contre la maladie
News essentielles
Endométriose : Julie Saint-Clair, 18 ans, raconte son...


Bouleversante : c'est bien le mot pour décrire la prestation de Julianne Moore dans Still Alice, qui sortira en salles le 18 mars. Dans ce long-métrage signé Richard Glatzer et Wash Westmoreland, l'actrice interprète Alice Howland, un professeur de linguistique renommé à qui on diagnostique les premiers signes de la maladie d’Alzheimer et dont le combat contre ce fléau va mettre ses relations familiales à rude épreuve. Une interprétation habitée et déchirante qui a valu à la star une pluie de récompenses, dont l'Oscar et le Golden Globe de la Meilleure actrice cette année.

Après avoir avoir fait des recherches poussées sur la maladie pour préparer ce rôle, Julianne Moore s'est élevée contre les idées reçues qui planent au-dessus d'Alzheimer. Parmi ces mythes persistants, celui que les troubles surviennent avec l'âge. L'actrice a ainsi confié au Guardian : « Il y a cette idée que l’on est diagnostiqué avec une maladie et qu’ensuite, voilà, c’est tout... Ce n’est pas vrai. Tu es diagnostiqué, puis encore il y a une longue période durant laquelle tu vis avec la maladie, mais tu n’en meurs pas. De nombreuses personnes que j’ai rencontrées étaient catégoriques avec cela, avec l’idée qu’elles tentaient de vivre aussi correctement que possible, au jour le jour ».


« Je vois les mots et je n'arrive pas à les attraper... »

Dans un extrait de Still Alice particulièrement poignant dévoilé ci-dessous, le personnage d'Alice Howland décrit à sa fille Lydia (Kristen Stewart) sa lente descente dans les limbes de la maladie. Ces petits oublis qui surgissent, l'isolement et la frustration, cette mémoire qui s'effiloche peu à peu.

« J'ai des jours avec et des jours sans. Dans mes bons jours, j'arrive presque à passer pour une personne normale, mais dans mes mauvais jours, j'ai l'impression de ne plus me retrouver », souligne-t-elle, les yeux embués. « J'étais caractérisée depuis toujours par mon langage, mon intellect, ma facilité d'élocution et aujourd'hui, par moment, je vois les mots, suspendus devant mes yeux et je n'arrive pas à les attraper... Je ne sais plus qui je suis, ni ce que je perdre encore. »

On dénombre environ 900 000 personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer en France. Elles devraient s'élever à 1,3 million en 2020, compte tenu de l’augmentation de l’espérance de vie. Les femmes sont les plus exposées à cette maladie : sur 25 malades, 15 sont des femmes et 10 des hommes.

Découvrez l'extrait exclusif de Still Alice avec Julianne Moore et Kristen Stewart :