Fleur du désert : le combat de Waris Dirie contre l’excision

Fleur du désert : le combat de Waris Dirie contre l’excision
Fleur du désert : le combat de Waris Dirie contre l’excision
Dans cette photo : Waris Dirie
La Fondation PPR pour la Dignité et les Droits des Femmes soutient le film « Fleur du désert », qui sortira au cinéma le 10 mars. Un long métrage touchant, inspiré de la vie du top model Waris Dirie, femme engagée qui a décidé de dédier sa vie à un intime combat : la lutte contre l’excision.
A lire aussi
Le récit de son combat contre l'acné devient viral sur Instagram
News essentielles
Le récit de son combat contre l'acné devient viral sur...

Rien ne prédestinait Waris Dirie à devenir mannequin. Issue d’une famille de nomades somaliens, elle n’aurait jamais pensé quitter son pays.

A l’âge de 13 ans, son père décide de la marier. Waris prend la fuite. Traversant le désert au péril de sa vie, elle atteint la capitale, Mogadiscio. Sur place elle retrouve sa grand-mère. Quelques temps plus tard elle quitte le pays pour se rendre à Londres où elle occupera un poste de « bonne à tout faire » à l’ambassade de Somalie.

Pendant six ans, elle y travaille, recluse, coupée du monde extérieur, telle une esclave. En 1986, la guerre civile éclate en Somalie. L’ambassade ferme. Waris se retrouve livrée à elle-même dans les rues de Londres, sans parler un mot d’anglais. C’est alors qu’elle rencontre Marilyn, une jeune femme, délurée et originale, qui l’héberge et l’aide à trouver un emploi.

Gloire et paillettes

Waris trouve un emploi dans un fast-food. Un jour, sur son lieu de travail, elle est remarquée par un célèbre photographe de mode. Grâce à lui, elle rejoint une agence de mannequins. Elle devient rapidement l’un des plus grands top models internationaux.

Sa célébrité est au plus haut, mais derrière la gloire, les paillettes et le glamour, Waris cache une blessure intime dont elle ne se remettre jamais : l’excision.

Dans une interview, elle révèle la mutilation dont elle fût victime à l’âge de trois ans. Sa déclaration, reprise par la presse internationale, bouleverse le monde entier.

Le combat

Depuis, Waris a décidé de dédier sa vie au combat contre l’excision dont sont victimes, chaque jour, des milliers de petites filles. Depuis une douzaine d’années, elle multiplie les actions au travers de sa propre Fondation.

La Fondation PPR pour la Dignité et les Droits des Femmes s’engage également dans ce combat. L’organisme soutient notamment la mise en place d’un « projet pilote pour l’abandon des Mutilations Sexuelles Féminines (MSF) » dans le district sanitaire de Kayes, au Mali, et sensibilise les communautés pour que cette pratique disparaisse dans leur pays.


La bande annonce du film « Fleur du désert », réalisé par Sherry Hormann.

Date de sortie cinéma : 10 mars 2010.

Durée : 2 heures


www.fleurdudesert-lefilm.fr

En savoir plus :


Découvrez la FondatioWaris Dirie : www.waris-dirie-foundation.com

Vous pouvez retrouver toutes les initiatives de la Fondation PPR en cliquant ici

Allez sur la page Web de la Commission pour l'Abolition des Mutilations Sexuelles (CAMS)

Egalement sur Terrafemina :

Retrouvez toutes les chroniques de Jean-Pierre Lavoignat dans notre rubrique cinéma.

Terrafemina vous présente des femmes qui, elles aussi, font bouger les choses ; c'est dans la rubrique Femmes engagées.

Laura Jeanneau