Orange, Sfr et Bouygues face à Free Mobile : La bataille commence

Orange, Sfr et Bouygues face à Free Mobile : La bataille commence
Orange, Sfr et Bouygues face à Free Mobile : La bataille commence
« Non vous n’êtes pas des pigeons ». Cette phrase de Bouygues résume à elle seule l’ambiance qui règne chez les concurrents de Free Mobile depuis hier. Orange, Sfr et Bouygues promettent de proposer à leurs clients des offres concurrençant celles de Free Mobile. Certains démontrent même que Free Mobile n’est pas forcément moins cher.
À lire aussi

Les géants de la téléphonie française ne sont pas prêts à se laisser marcher sur les pieds. Certes Free Mobile frappe fort, mais Orange, Sfr et Bouygues possèdent quelque chose que Free n’a pas encore : l’expérience du réseau et le service client adapté à la téléphonie mobile.

La communication d’Orange, SFR et Bouygues n’est pourtant pas la même sur les réseaux sociaux. Si Bouygues s’en sort avec brio et humour, Orange et SFR ont préféré clôturer le Wall de leur fan page et ne pas répondre aux commentaires des clients indignés.

Il faut dire que Xavier Niel sait mener sa barque. En invitant les utilisateurs de mobiles à se rebeller face à leurs opérateurs pour voir les prix baisser, il a réussi son pari. Faire prendre conscience aux consommateurs qu’ils sont acteurs de leur pouvoir d’achat.

« Vous êtes des pigeons et vous le savez ».

Est-ce la bonne méthode ? Car si Orange et Sfr sont plutôt discrets pour le moment (Orange présentera sa nouvelle offre jeudi) il y en a un qui n’hésite pas à dénoncer la démagogie de Free, et c’est Bouygues !

« Il faut bien le dire quelques éléments restent à éclaircir dans ces nouvelles offres :

1- Le prix des mobiles : par exemple, l’iPhone 4S 16gigas vous serait proposé à 720€ via un crédit « gratuit » de 36 mensualités de 20€. Gratuit ? Nous proposons aujourd’hui ce mobile pour 600€ sans engagement, la gratuité semble donc avoir un prix… 36 mois est un engagement extrêmement long au regard de la durée de vie moyenne des smartphones qui est de 21 mois et si le forfait est sans engagement, le crédit vous engage pour longtemps avec des contraintes fortes.

2- Les tarifications en roaming qui ont été présentées comme nettement moins chères que celle des autres opérateurs ne le sont en fait que sur quelques pays… sur les autres pays elles sont au même prix ou plus chères.

3- Le réseau : le discours sur le sujet manque pour le moins de précisions, quel débit proposé ? Aucune info sur le sujet, des limites sont-elles à anticiper ? L’avenir nous le dira.

4- Personne ne peut proposer de forfaits à 0€ sans faire de marge par ailleurs, c’est donc que la box est sans doute plus que rentable, un prix à revoir peut-être ? »

Cette lettre que l’on peut trouver en entier sur la fan page de Bouygues se veut offensive et pose un certain nombre de questions. En effet, quelques ombres aux tableaux pourraient voir le jour chez Free Mobile. Pourquoi limiter le nombre d’abonnés à 3 millions ? D’après Xavier Niel c’est le nombre d’utilisateurs qu’il lui faut pour savoir si son offre est quand même rentable …

D’ici quelques mois nous auront le recul nécessaire pour voir si Free mobile tiendra la route, si le réseau sera suffisant pour tous les consommateurs. Mais aussi le recul pour analyser la riposte d’Orange, Sfr et Bouygues. Car ne l’oublions pas, ces opérateurs disposent de milliers de boutiques dans toute la France, et emploient un nombre conséquent de personnes dans leurs services. Les coûts ne sont donc pas les mêmes que pour un opérateur avec une présence virtuelle. Notons pour finir, que l’arrivée de Free et de sa Freebox n’avait pour autant pas mis en faillite ces grandes entreprises.

VOIR AUSSI

Forfaits Free Mobile : comment résilier chez SFR, Orange et Bouygues ?

Forfaits Free Mobile : la mamie du Cantal sème des indices sur la date de sortie

Free Mobile : Date de sortie, forfaits, portabilité et tarifs

Forfaits Free Mobile : pas de sortie pour Noël, une erreur ?

Forfaits Free Mobile : la carte SIM arrive