Apple : faut-il soutenir les employés grévistes en boycottant l'iPhone 5 ?

Apple : faut-il soutenir les employés grévistes en boycottant l'iPhone 5 ?
Apple : faut-il soutenir les employés grévistes en boycottant l'iPhone 5 ?
Les employés des Apple Store parisiens menacent de faire grève le jour de la sortie de l'iPhone 5, ce vendredi. En cause : des négociations sur les conditions de travail menées sans résultat depuis juin. Les fans de la marque à la pomme vont-ils marquer leur soutien en boycottant le dernier joujou Apple ? Ou bien grogner contre les employés qui les empêcheront de se procurer l'iPhone 5 dès sa sortie ?
A lire aussi


Alors que le tant attendu iPhone 5 sera officiellement disponible à la vente ce vendredi, un couac dans la sortie pourtant si bien orchestrée du dernier bijou d’Apple est en passe de se produire. En effet, les employés des Apple Store parisiens (Opéra, Louvre et Vélizy) ont prévu une grève le jour de la sortie du précieux Smartphone. Après plusieurs mois de négociations sur leurs conditions de travail, aucun compromis ne semble en effet avoir été trouvé. Horaires à rallonge, rythmes de travail soutenus, salaire faible : les employés d’Apple se seraient seulement vus proposer des tickets restaurant. Un statut quo dans les négociations qui devrait entériner la grève prévue vendredi, au grand dam de la firme à la pomme, dont les lancements produits sont souvent calibrés au moindre détail près. Si seuls quelques magasins parisiens devraient être touchés, des bracelets de soutien au mouvement seront portés par les autres salariés des Apple Store français.

Quid des fans de la marque, trépignant d’impatience dans l’attente de l’acquisition de l'iPhone 5 ? Alors que dans des boutiques de New York, Tokyo ou encore Londres, les aficionados font déjà le pied de grue sur le trottoir, armés de sacs de couchage et de thermos de café en attendant le « go » pour se précipiter à la caisse, peut-on attendre d’eux un soutien aux employés de leur marque chouchoute ? Ou bien faut-il raisonnablement s’attendre à des mouvements de colère face à des portes qui risquent bien de rester closes, du moins à Paris, le jour J ? Cela se traduira certainement juste par du dépit, frustrés qu’ils seront de ne pouvoir assouvir le jour même leur pulsion d’achat, si savamment cultivée par Apple depuis l’annonce de la sortie de la 5ème mouture de son smartphone… A moins qu’ils ne prévoient le coup, et aient d’ores et déjà précommandé en ligne leur précieux téléphone.

VOIR AUSSI

iPhone 5 : comment recycler son smartphone et en acheter un d’occasion
iPad : Apple monopolise le marché des tablettes