Smartphone : près de 6 Français sur dix en sont dépendants

Smartphone : près de 6 Français sur dix en sont dépendants
Smartphone : près de 6 Français sur dix en sont dépendants
Plus de quatre Français sur dix seraient dépendants à leur mobile, d'après un sondage Ifop réalisé pour le Rendez-vous one-to-one de la mobilité numérique. Un chiffre qui grimpe à près de 6 sur dix chez les utilisateurs de smartphone.
A lire aussi
Travailler dans l'urgence, le lot quotidien de près de 90% des Français
entreprise
Travailler dans l'urgence, le lot quotidien de près de...


Fidèle compagnon de jour comme de nuit, le téléphone portable nous accompagne en réunion, au lit et aussi aux toilettes. Consulter son téléphone toutes les cinq minutes serait une dépendance plus qu’une addiction. Un sondage Ifop réalisé pour le Rendez-vous one-to-one de la mobilité numérique affirme que 42% des Français seraient « dépendants » à leur mobile. Un pourcentage qui monte 58% chez les possesseurs de smartphones, et qui bondit à 78% chez les moins de 25 ans.

Ainsi, l'enquête révèle que 9% des sondés se déclarent « très dépendants » et 33% « assez dépendants », tandis que 42% se disent « peu dépendants » et 16% « pas du tout dépendants ».

Par ailleurs, plus d’un quart des sondés (27%) admettent consulter leur téléphone portable au minimum une fois par heure, contre 40% des possesseurs de smartphones. Ils sont 54% à ne le faire que deux fois par jour, voire moins.

Les moments de la journée où le mobile est le plus souvent consulté sont : devant la télé (39%), au lit le soir (34%) ou le matin (31%) et… aux toilettes (24%) ! Ce rendez-vous des WC avec leur gadget préféré est même adopté par 37% des détenteurs de smartphone. 

Enfin, un Français sur deux (52%) utilise son téléphone professionnel en dehors de son temps de travail ou avant de se rendre au travail (49%). Là encore, lorsqu'on possède un smartphone, cette pratique est encore plus répandue (respectivement 55 et 56% des sondés). 

Elodie Cohen Solal

VOIR AUSSI

Smartphones, ces joujoux des hommes
Smartphones et vie privée : les ados se protègent plus que les adultes
Nomophobie : la peur de se voir privé de son téléphone portable