Deux cents personnes à son enterrement... grâce à Facebook !

Deux cents personnes à son enterrement... grâce à Facebook !
Deux cents personnes à son enterrement... grâce à Facebook !
Jeudi 21 février au Royaume-Uni, par une température glaciale, plus de 200 inconnus ont répondu présent à l'appel Facebook d’un pasteur pour rendre un dernier hommage à un vieil homme décédé et sans famille proche.
A lire aussi
Cette page Facebook recense les meurtres de femmes en France
News essentielles
Cette page Facebook recense les meurtres de femmes en France


Ils ne le connaissaient pas et pourtant, ils étaient présents malgré le froid. Jeudi 21 février au Royaume-Uni se sont déroulées les funérailles de James McConnell, un ancien de la Marine royale britannique décédé à l’âge de 70 ans dans une maison de retraite du Hampshire (sud-ouest de l’Angleterre). Il n’avait aucune famille proche, alors un pasteur a posté un message sur Facebook pour que le vieil homme ne quitte pas ce monde « sans personne pour le pleurer ».

Le personnel de la maison de retraite craignait qu’il n’y ait personne d’autre qu’eux à l’enterrement de James McConnell, aussi le révérend Bob Mason, chargé de célébrer la cérémonie, a lancé ce SOS sur Facebook : « Il est triste que quelqu’un doive quitter ce monde sans que personne ne soit là pour le pleurer. Je suis sûr que vous serez d’accord avec moi pour dire qu’il mérite des adieux mieux que cela ». Il a également contacté l’Association des Royal Marines.

Résultat, plus de deux cents personnes ont bravé le froid pour un dernier hommage au vieil homme, dans un cimetière de Portsmouth (sud). Des porte-drapeau de la Légion britannique, suivis par des motards, Union Jack au vent, ont formé une petite procession en l’honneur du défunt dans le cimetière. Et deux clairons des Royal Marines ont joué la Sonnerie aux morts.

Le pasteur a remercié l’assistance pour sa présence et sa générosité : « La grande majorité de ceux qui sont venus aujourd’hui ne connaissaient pas James McConnell, mais voulaient qu’il ait des adieux dignes » a-t-il dit.

Elodie Cohen Solal

VOIR AUSSI

Facebook : 21 millions de Français ont un compte
Facebook, Twitter : les seniors prennent d'assaut les réseaux sociaux
Page couple Facebook : on fait comment en cas de divorce ?

Dans l'actu