Facebook : une journée du nu pour protester contre la censure

Facebook : une journée du nu pour protester contre la censure
Facebook : une journée du nu pour protester contre la censure
Le 20 mai se tenait la journée du nu sur Facebook. Les utilisateurs cherchaient à protester sur la censure opérée par le réseau social. Il y est interdit de poster la moindre image de nu, même artistique.
A lire aussi


Hier se tenait la Journée du nu sur le réseau social Facebook. Son objectif ? Lutter contre la censure qui empêche de poster des photos de nu, mais aussi des peintures ou autre. L’instigateur du mouvement, le Français Alain Bachellier, explique sur la page de l’événement vouloir lutter contre « ces censures ridicules qui bafouent les règles élémentaires de notre liberté d’expression au nom d’un puritanisme ou de règles morales d’un autre âge ». Et le choix de la date n’a pas été laissé au hasard, car il correspond au dernier jour du Festival européen de la photo de nu, qui se tenait jusqu’à hier à Arles.

Il existe des moyens de trier les contenus

La censure Facebook semble trop dure à certains, comme Alain Bachellier qui explique qu'« il existe d'autres moyens pour permettre à ces contenus d'exister sur un réseau social. Comme sur FlickR (site spécialisé dans l'hébergement de photographies ndlr.), l'utilisateur devrait pouvoir signaler que le contenu qu'il publie est sensible et celui-ci ne serait pas visible par tous, par défaut. À l'internaute de choisir ce qu'il veut voir ou pas, pour l'instant Facebook porte un jugement et ça n'est pas acceptable. »

Courbet, le Jeu de Paume et Nirvana censurés

Ce qui fâche, c’est le lien que peut faire le réseau social entre nudité et pornographie. De plus, aucune pitié n’est de mise pour les œuvres connues. La censure de Facebook s’est déjà abattue sur plusieurs œuvres d’art contenant de la nudité, de l’Origine du monde de Gustave Courbet à la pochette culte de l’album Nevermind de Nirvana, qui montre un bébé nager nu dans une piscine. Récemment, le musée du Jeu de Paume a vu son compte bloqué pendant 24 heures. La page Facebook avait publié une photographie d’une femme nue, réalisée par l’artiste Laure Albin Guillot.

Publier une image de nu

Comment les internautes sont-ils appelés à lutter contre la censure ? En publiant simplement une photo de nu sur leur profil. Si certains n’ont pas froid aux yeux et dévoilent leur anatomie, d’autres se sont contentés de publier une célèbre œuvre d’art. Une manifestation virtuelle qui n’a pas été au goût de Facebook : la page de l’événement a été fermée avant 13h.

Victoria Houssay

VOIR AUSSI

Femen/Caroline Fourest : Facebook censure à tour de seins
Facebook : la vidéo de décapitation finalement retirée
Facebook censure une photo de coude, croyant voir un sein

Dans l'actu