SFR, Orange et Free dégradent-ils leur réseau 3G volontairement ?

SFR, Orange et Free dégradent-ils leur réseau 3G volontairement ?
SFR, Orange et Free dégradent-ils leur réseau 3G volontairement ?
Les opérateurs téléphoniques SFR, Orange et surtout Free dégraderaient-ils intentionnellement le débit de leur réseau 3G pour inciter leurs clients à passer à la 4G ? C'est ce que dénonce l'UFC-Que choisir dans une enquête rendue publique mardi 19 novembre.
A lire aussi


Dans son enquête rendue publique mardi 19 novembre, l'UFC-Que choisir épingle les opérateurs SFR, Orange et Free, qu'elle accuse d'avoir sciemment dégradé la qualité de leur réseau 3G pour pousser leurs clients à adopter la couverture 4G, plus chère. « Les opérateurs ont fait de la 4G un enjeu stratégique majeur, analyse le président de l'association de consommateurs Alain Bazot. Et il n'y a pas de meilleure façon de valoriser la 4G qu'en dégradant la 3G […] Il y a une diminution de la qualité de l'offre, ce qui conduit à une valorisation tout à fait artificielle et provoquée par la 4G. » L'UFC-Que choisir a indiqué avoir saisi le gendarme des télécoms (Arcep) afin qu'il fixe « des exigences sur une qualité de service minimale pour la 3G, et de lier ces exigences à la capacité des opérateurs à exploiter les fréquences 4G ».

Free dans le collimateur de l'association de consommateurs

Dans son étude, l'UFC-Que choisir reproche notamment à SFR, à Orange et à Free d'avoir dégradé la qualité de leur réseau 3G en Île-de-France, à Lille, Toulouse et Grenoble, et ce depuis janvier, tandis que l'association note que Bouygues Télécom a de son côté amélioré ses services durant la même période.

Le plus mauvaise élève s'avère être Free, que l'association de consommateurs égratigne sérieusement dans son enquête. « Free se singularise comme étant la lanterne rouge des opérateurs », juge Alain Bazot. Le réseau du groupe de Xavier Niel affiche en effet les plus mauvaises performances sur son réseau 3G même si, note l'UFC, la qualité s'améliore légèrement lorsqu'il passe par le réseau Orange.

De son côté, Xavier Niel a dénoncé hier les méthodes d'investigation de l'UFC-Que choisir, qu'il accuse de manipulation pour « accroître sa notoriété au détriment de Free ». « UFC paraît regretter le temps paisible de l'oligopole. Free va saisir la justice contre UFC qui, s'appuyant une nouvelle fois sur une étude partielle et partiale avec une méthodologie très contestable qui ignore la réalité de l'usage, tente d'accroître sa notoriété au détriment de Free », a déclaré une porte-parole de Free à l'AFP.

ON EN PARLE SUR LE COMPTOIR

4G Orange : Paris et 70 agglomérations déjà couvertes par le très haut débit
Virgin mobile : bientôt de la 4G dans leurs forfaits

SFR et Bouygues Telecom envisagent de partager leurs réseaux