Google Doodle : cinq choses à savoir sur Maria Callas

Google Doodle : cinq choses à savoir sur Maria Callas
Google Doodle : cinq choses à savoir sur Maria Callas
Maria Callas, la cantatrice américaine d'origine grecque, est à l'honneur sur Google. Ce 2 décembre 2013, la « Diva » aurait eu 90 ans. Retour sur la carrière de celle qui reste l'une des artistes incontournables du chant d'opéra.
A lire aussi


Un décor de théâtre classique, une robe bleue et la gestuelle expressive d'une cantatrice en pleine représentation. Voila le clin d'oeil de Google à Maria Callas, icône de la « diva » qui aurait soufflé aujourd'hui ses 90 bougies. Née en 1923 à New York, la chanteuse a révolutionné l'art lyrique du XXe siècle. Elle a notamment remis en lumière l'importance du jeu d'acteur en parcourant les scènes d'opéra du monde entier.

Une voix qui reste un mystère

La voix de Maria Callas, avec ses harmoniques exceptionnellement riches, a impressionné des générations entières d'amateurs d'opéra. Le développement vocal de l'artiste s'est distingué dès l’âge de 8 ans. L'atout de la chanteuse : un timbre sensuel, qui se reconnaît à la première écoute. Mais pour y arriver, Maria Callas a dû travailler d'arrache-pied, avec toujours une envie d'apprendre et de progresser.

Des rôles de femmes émouvants

Surnommée « la Bible de l'opéra » par le compositeur et chef d'orchestre américain Léonard Bernstein, Maria Callas a fait la rencontre de Giovanni Battista Meneghini en Italie. Devenu son mari en 1949, cet industriel fondu de musique classique l'a propulsé sur les plus grandes scènes italiennes, puis à Buenos Aires ou Mexico. Son interprétation de Norma, héroïne de Bellini, dès 1952, était l'un des rôles fétiches de son registre.

Très vite, Maria Callas a dynamité les codes du genre, apportant un profond sens de la tragédie à ses rôles et promenant ses trois octaves et demie de Norma, à Gilda ou Abigail chez Verdi, en passant par Brunehilde chez Wagner. Ces rôles de femmes ont ému les spectateurs des scènes d'opéra du monde entier.









La vie de Maria Callas ponctuée de scandales

Maria Callas, c'est aussi un tempérament de feu. La carrière de la chanteuse a été ponctuée de scandales et de caprices qui ont contribué à forger sa légende. Volontiers colérique, elle désirait un enfant plus que tout. Aucun des deux hommes de sa vie n'ont pu le lui offrir, ni son impresario Battista Meneghini, ni l’armateur Aristote Onassis, qui finira par la quitter pour une certaine Jackie Kennedy.

A ceux qui critiquaient la baisse de qualité de sa voix, Maria Callas répondait par la hargne et les caprices, tout en s'astreignant à des régimes qui n'ont fait que dégrader sa santé.

Un biopic sur la diva

Sa légende doit aussi beaucoup à la mystérieuse disparition de « la Callas » en 1977, alors qu'elle n'avait que 53 ans. Crise cardiaque, embolie pulmonaire, dépression... Depuis de nombreuses années, les rumeurs les plus folles circulent au sujet du décès de la cantatrice. La vie de Maria Callas inspire encore de nombreux artistes d'aujourd'hui. Un biopic retraçant la vie de la diva, et intitulé « Green Fire », serait d'ailleurs en préparation avec Eva Mendes dans le rôle-titre.

Son urne funéraire volée

Incinérée au cimetière du Père-Lachaise, Maria Callas a de nouveau créé le scandale après sa mort. Après le vol de son urne funéraire, retrouvée quelques semaines plus tard, ses cendres (ou du moins ce que l'on pense être les siennes) furent dispersées au large des côtes grecques, en mer Égée, comme l'avait voulu l'artiste.

VOIR AUSSI

Belgique : la musique classique, nouvelle arme antidélinquance
Madonna : chanteuse la mieux payée au monde selon Forbes
Avoir une voix grave, un avantage professionnel ?