Facebook débourse 19 milliards de dollars pour s’offrir WhatsApp

Facebook débourse 19 milliards de dollars pour s’offrir WhatsApp
Facebook débourse 19 milliards de dollars pour s’offrir WhatsApp
WhatsApp, la messagerie instantanée pour Smartphones sera bientôt la propriété de Facebook. Le célèbre réseau social a en effet annoncé mercredi son intention de débourser 19 milliards d’euros pour acquérir l'application.
A lire aussi
Arabie saoudite : l'interdiction de conduire pour les femmes coûte des milliards de dollars
News essentielles
Arabie saoudite : l'interdiction de conduire pour les...


Dans sa course aux données des utilisateurs de réseaux sociaux et sa volonté de s'imposer comme le centre des communications sur smartphones et tablettes, Facebook semble avoir un budget illimité. En effet, l'entreprise qui vient de fêter ses dix ans a annoncé mercredi soir son intention de racheter l'application WhatsApp pour la modique somme de 19 milliards de dollars (environ 14 milliards d'euros), la plus grosse acquisition de son histoire. Selon Les Echos, la somme se décompose en quatre milliards de dollars de numéraire, 12 milliards de dollars en actions et trois milliards de dollars également en actions Facebook,à destination des fondateurs et salariés de WhatsApp, étalés sur les quatre années qui suivront le bouclage de la transaction.

>> Mark Zuckerberg aime beaucoup l'application Snapchat <<

WhatsApp : 450 millions d'utilisateurs en cinq ans d'existence

« Whatsapp est en train de connecter un milliard de personnes. Les services qui atteignent ce niveau ont tous une valeur incroyable », a estimé Mark Zuckerberg, le fondateur de Facebook. Et pour cause, créé en 2009, la société qui n'emploie qu'une cinquantaine de salariés, revendique aujourd'hui quelque 450 millions d'utilisateurs dans le monde, dont 70% se connectent quotidiennement. L'application permet en effet d'envoyer et de recevoir des messages instantanément et gratuitement. Ainsi, selon les estimations, près de 19 milliards de messages sont envoyés chaque jour par ce biais, et 34 milliards reçus, soit autant que de textos qui transitent chez les opérateurs télécoms.

Dans l'actu