Watch Dogs : des hackers piratent les feux tricolores dans la vraie vie

Watch Dogs : des hackers piratent les feux tricolores dans la vraie vie
Watch Dogs : des hackers piratent les feux tricolores dans la vraie vie
Et si pirater des feux tricolores comme dans le célèbre jeux vidéo d'Ubisoft, Watch Dogs, ne relevait pas que de la fiction ? Pendant la conférence DefCon, qui s'est tenue à Las Vegas du 6 au 9 août, un groupe de hackers européen est parvenu à contrôler les feux tricolores de la ville.
A lire aussi

Quel joueur ne s'est pas délecté de pirater les recoins de la ville de Chicago (Etats-Unis) en incarnant Adam, un hacker avide de revanche, dans le dernier blockbuster d'Ubisoft, Watch Dogs ? Ce plaisir de maîtriser son environnement du bout de son smartphone ne relève peut-être pas que de la fiction. Un groupe de hackers européen est parvenu à contrôler les feux tricolores de Las Vegas, démontrant ainsi qu'ils n'étaient pas si sécurisés que ça.

Une faille de sécurité qui permet de jouer avec les feux comme dans Watch Dogs

Selon les hackers, les feux de la ville ne chiffreraient pas les données transmises, laissant ainsi tout le loisir aux bidouilleurs un peu malins de prendre le contrôle de la ville. Fort heureusement, ces derniers n'avaient pas de mauvaises intentions. Ainsi, Cesar Cerrudo, directeur technique de IOActive Labs, précise qu'il « ne fait que pointer le problème du doigt ». Pour l'heure, les autorité de la ville n'ont pas réagi à cette révélation.

Dans l'actu