Facebook : 10 règles pour rester "friend" (ou pas)

Facebook : 10 règles pour rester "friend" (ou pas)
Facebook : 10 règles pour rester "friend" (ou pas)
Facebook, c'est bien. Mais encore faut-il trouver le bon dosage de réactivité, de publications et de jugeotte, sous peine de finir détestée, unlikée ou déprimée.
A lire aussi
Et si les pères s'emparaient du sujet des règles ?
News essentielles
Et si les pères s'emparaient du sujet des règles ?

1 - On like les photos de ses proches

Vous trouvez que votre sœur poste trop de clichés de ses enfants ? Que votre amie d'enfance est un peu trop maquillée sur sa photo de profil ? Que les photos « artistiques » de votre pote apprentie photographe ne sont pas forcément à votre goût ? Peu importe, vous avez « le devoir » de liker les photos de vos proches et eux les vôtres. C'est un accord implicite. Pour ce qui est des statuts inintéressants et bourrés de fautes, vous pouvez passer votre tour. Concentrez-vous sur le visuel.


>> Facebook : les 9 profils types des utilisateurs <<

2 - On ne requeste pas son boss, son médecin ou son banquier

Histoire de conserver un semblant d'intimité, on ne cherche pas à être ami sur Facebook avec son docteur ou son patron, cela va de soi. Idéalement, on n'« ajoute » pas non plus les gens à peine croisés en soirée. Sauf bien sûr si la brièveté de cette rencontre vous a donné envie de prendre contact. Avec parcimonie donc.

3 - Mollo sur les statuts et les photos

Tout comme ceux qui pourrissent votre page d'accueil de photos et statuts vous insupportent profondément, vous ne pouvez pas poster frénétiquement des selfies et des photos de vos proches toutes les heures. D'ailleurs, plus la fréquence de vos publications sera élevée, moins vous récolterez de likes alors cela vaut sans doute le coup de prendre un peu sur vous. Les autres ne vous en aimeront que mieux.

4 - Veto sur les « j'aime » du profil de son ex

Si l'on souhaite paraître détachée ou que l'on a un nouveau jules, on évitera de (trop) liker les photos de son ex. D'ailleurs, le mieux est de le virer purement et simplement de nos « amis » (car il n'est pas un « ami »).

5 - On fait un tri dans ses amis

Il est loin le temps où vous convoitiez les 300 friends. A présent, la mode consiste à ne garder que les vrais amis (ou les « utiles ») et à virer les super-boulets, ceux qui ne répondent jamais, pourrissent votre mur de publication ou ni lâchent jamais aucun pouce levé vers le haut à vos publications.

6 - On ne squatte pas le mur de son mec

Etre en couple ne signifie pas devoir le clamer à tout bout de champ. Valable pour la vraie vie comme sur les réseaux sociaux à coups de tags, de géolocalisation, de photos ou de statuts. Et même si vous vous limitez un maximum dans ce sens, cela ne vous autorise pas non plus à liker chacune de ses publications au risque qu'il vous mette en profil limité. Oui, votre propre mec. 


7 - On oublie les invits jeux

Que vous soyez dans le clan des joueurs ou des anti-jeux, il faut que tout le monde s'accorde sur un point : les invitations à participer à des jeux (pourris pour la plupart) pour permettre à d'autres, généralement des gens du paragraphe n°5, de pouvoir passer à des niveaux supérieurs, c'est NON. Il faut que ça rentre dans toutes les têtes, une bonne fois pour toutes. D'autant qu'il faut avouer que c'est rageant de voir une notification sur son profil, caressant l'espoir que quelqu'un ait posté quelque chose sur notre page (ce n'est plus vraiment légion) pour découvrir qu'en fait, c'est pour Candy Crush.

8 - On évite les envois groupés

Un message groupé pour prévenir d'un anniv' ou d'une soirée, c'est vrai que c'est bien pratique. Sauf que vous aurez beau préciser aux destinataires qu'ils sont conviés à répondre dans un message à part, votre messagerie (et celles de vos interlocuteurs) seront vite polluées par les « oui », « sorry » ou « je te tiens au jus ». Plutôt que de spammer les autres, servez-vous du copier-coller et faites des mails perso ou incluant peu de participants.

9 - On ne vire pas ses vrais amis (sauf si on est prête à les jarter de notre vraie vie)

S'il est vrai que le n°5 vous suggère de faire le tri dans vos amis Facebook, ceci n'est pas valable pour vos vrais amis. Ceux sur lesquels vous comptez dans la vie et réciproquement. Alors, oui, parfois leurs attitudes sur les réseaux sociaux vous horripilent, mais ce n'est pas une raison pour les unfriender. Sous peine qu'ils vous rayent également de votre liste d'amis, mais de leur vie réelle également. En revanche, si vraiment vous n'en pouvez plus, vous n'avez qu'à le/la mettre en profil limité. Ou bien lui poster cette liste pour lui faire subtilement passer le message.

10 - On fait l'impasse sur le statut couple

Ne pas précisez votre situation de couple sur les réseaux sociaux vous épargnera un montée de haine en voyant que votre mec ne suit pas votre exemple. Pire, d'avoir à modifier votre statut si un jour un couac se produisait au sein de votre couple. Et là, le summum serait quand même qu'il ose se retirer du mode « couple » avant vous !

Dans l'actu