Les hommes, nouvelles cibles du sexisme ?

Les hommes, nouvelles cibles du sexisme ?
Les hommes, nouvelles cibles du sexisme ?
Incertitude sur leur paternité, peu de solutions contraceptives, conscription obligatoire : David Benatar, auteur sudafricain, avance que les hommes seraient aujourd'hui victimes d'une nouvelle forme de sexisme. Mais l'auteur est connu pour ses œuvres polémiques.
A lire aussi


David Benatar, auteur sudafricain habitué des sujets polémiques, vient de sortir un livre de 300 pages « The Second Sexism, Discrimination Against Men and Boys ». Sa thèse est simple : les hommes ne seraient-ils pas les nouvelles femmes étant donné que les manifestations de sexisme se multiplient à l’encontre des représentants masculins ?

Pour lui, l’exemple le plus évident est la conscription automatique encore utilisée dans de nombreux pays pour envoyer les hommes au front, et surtout les séquelles qui en découlent. Puis il enchaîne avec les châtiments corporels plus fréquents et plus violents pour les hommes, tout comme l’enfermement carcéral : aux États-Unis, 92% des prisonniers sont des hommes.

L’école est un autre motif de sexisme ordinaire selon David Benatar puisque désormais les filles raflent tous les prix d’excellence avec l’avancée de leur scolarisation. Au niveau de la famille, il rappelle également que les hommes ont du mal à être sûrs de leur paternité, ne peuvent choisir d’avoir un enfant ou non, sont souvent lésés en cas de divorce pour la garde des enfants. Et pour couronner le tout, ils ont une santé plus fragile puisque leur espérance de vie est plus courte.

Bref, à grands renforts de chiffres et de statistiques, David Benatar fait de l’homme, la nouvelle cible du sexisme après avoir révélé les principaux traumatismes universels liés à la naissance dans « Better Never to Have Been : the Harm of Coming into Existence ».

Laure Gamaury

Source : Y a-t-il un sexisme anti-hommes ?
Crédit photo :

VOIR AUSSI

Égalité hommes-femmes : une campagne contre le sexisme en entreprise
Femmes et hommes, enfin l'égalité ?
Sexisme : des ateliers à l'Assemblée nationale pour sensibiliser les députés ?