Pénélope Bagieu : "Cadavre exquis", le grand saut du format long - vidéo

Pénélope Bagieu : "Cadavre exquis", le grand saut du format long - vidéo
Pénélope Bagieu : "Cadavre exquis", le grand saut du format long - vidéo
Blogueuse star, illustratrice, dessinatrice de bandes-dessinées et, depuis 2010, auteur d'une nouvelle graphique (« Cadavre exquis », Éd. Gallimard)... Pénélope Bagieu trace sa route et a trouvé au passage le temps de se confier en vidéo à notre partenaire MyBOOX.
A lire aussi
Elle publie la vidéo d'un homme se masturbant dans le métro pour dénoncer le harcèlement sexuel
News essentielles
Elle publie la vidéo d'un homme se masturbant dans le...


Elle est la reine de la blogosphère girly et – excusez du peu – vient d’être nommée Chevalier des Arts et des Lettres par la ministre de la Culture et de la Communication, Aurélie Filippetti, à l’occasion du festival de la BD d’Angoulême 2013. Pénélope Bagieu, 31 printemps, commence à se faire une petite réputation dès 2007, en dessinant les aventures de Pénélope Jolicoeur sur le blog « Ma vie est tout à fait fascinante » : Pénélope vit avec un homme-sans-cœur qui refuse d’adopter un chaton, adore les chaussures et les potins devant un verre de vin, se nourrit mal et a trop de boulot. Un condensé de cocasseries et d’anecdotes dans lesquelles beaucoup se reconnaissent et qui cartonne. Les aventures de Pénélope sont adaptées sur papier en 2008 (« Ma vie est tout à fait fascinante », Éd. Jean-Claude Gawsewitch). La même année sort le premier album de « Joséphine », un recueil de sketchs hilarants en une page sur la vie d’une trentenaire un peu loseuse, au boulot morose, au patron macho et qui peine à trouver l’amour. Deux autres tomes suivront.

« Cadavre Exquis » (Éd. Gallimard), sa première nouvelle graphique, arrive en 2010. Pour ce qui est du scénario, voilà ce qu'il en est : Tout comme Joséphine, Zoé a un boulot plus que moyen (hôtesse d’accueil dans des salons), un mec vulgaire et gras et une vie assez peu stimulante jusqu’au jour où elle rencontre Thomas Rocher, écrivain à succès, sérieusement atteint du syndrome de la page blanche…

Et lorsqu’on est une habituée des formats courts et qu’on se lance dans la rédaction d’une véritable histoire de 120 pages, la tâche est délicate, a-t-elle confessé à notre partenaire MyBOOX.



Découvrez également tous les conseils de lecture de notre partenaire MyBOOX.