Les livres vendus sur Internet (Amazon, Fnac...) seront plus chers qu'en librairies

Les livres vendus sur Internet (Amazon, Fnac...) seront plus chers qu'en librairies
Les livres vendus sur Internet (Amazon, Fnac...) seront plus chers qu'en librairies
A la surprise générale, la proposition UMP réclamant l’obligation de faire payer des frais de port pour l’achat de livres en ligne a été votée, et même agrémentée d’autres joyeusetés visant à obliger les marchands en ligne à vendre les livres au prix éditeur. Concrètement, les livres seront donc vendus plus chers sur Internet que dans les boutiques physiques.
A lire aussi
Pourquoi cette librairie a caché les livres écrits par des hommes
News essentielles
Pourquoi cette librairie a caché les livres écrits par...

Toujours au centre de nombreuses discussions et autre débats, les livres étaient le sujet préféré de nos députés ce jeudi 3 octobre. En effet, une proposition de loi avait été déposée par l’UMP afin d’obliger les vendeurs de livres sur Internet (comprendre Amazon principalement et les autres boutiques) à faire payer les frais de port aux acheteurs. Une loi rapidement soutenue et adoptée, avec en guise de bonus quelques ajustements qui feront sans aucun doute grincer des dents.

Des livres plus chers sur Internet

Dorénavant, lorsqu’un site Internet voudra vendre des livres, il devra non seulement faire payer les frais de port aux clients, mais aussi et surtout proposer les livres au prix éditeur, sans pouvoir appliquer la réduction de 5% que les boutiques physiques (aussi bien librairies que supermarchés) pourront toujours appliquer. Les livres seront donc plus chers sur Internet, avec ou sans frais de port. De quoi décourager quelques Internautes.

Une fausse bonne idée ?

Si l’on comprend l’importance d’une telle loi pour certains libraires qui n’ont pas forcément su ou souhaité faire un pas vers Internet, il n’en reste pas moins l’impression d’un retour en arrière pour les consommateurs. D’autant plus que les boutiques en ligne ont bien souvent un catalogue bien plus large que certaines librairies, et qu’elles permettent à tous d’avoir la même possibilité de s’offrir un livre, que l’on vive en plein Paris ou en pleine campagne. Une fois encore, en France, la modernité semble faire peur, ce qui n’est pas étonnant quand on voit à quel point le pays peut se montrer frileux quand il s’agit de livres numériques.

Plus que jamais, les livres sont au cœur du débat.

Que pensez-vous de cette décision de faire payer les livres plus cher quand ils sont vendus sur Internet ? Pensez-vous que cela puisse aider les libraires ? Bonne ou mauvaise loi ?