Reporters d'Espoirs : un prix pour les journalistes « porteurs de solutions »

Reporters d'Espoirs : un prix pour les journalistes « porteurs de solutions »
Reporters d'Espoirs : un prix pour les journalistes « porteurs de solutions »
Dans cette photo : Nicolas Demorand
Le 4e prix Reporters d'Espoirs récompensera, ce soir, dix journalistes de presse écrite, radio, télévision ou Internet pour leurs articles ou reportages considérés comme « porteurs de solution » par l'ONG. Les prix seront décernés par un jury de professionnels des médias tandis que la soirée sera animée par la journaliste de M6, Aïda Touihri.
A lire aussi
Le sextoy "Osé" banni du CES 2019 obtient finalement son prix
News essentielles
Le sextoy "Osé" banni du CES 2019 obtient finalement son...


C'est un prix particulier qui sera décerné ce soir. En effet, l’organisation non-gouvernementale Reporters d’Espoirs qui, depuis 2003, milite pour promouvoir dans les médias des informations et des contenus porteurs de solutions, remettra son 4e prix éponyme à des journalistes médiatisant des initiatives et des solutions concrètes en réponse aux grands enjeux de notre époque. Dans ce cadre, les équipes de l’ONG étudient et sélectionnent dans les médias des sujets considérés comme « porteurs de solutions ». Ces derniers sont ensuite soumis à un jury de personnalités des médias ainsi que d’experts reconnus pour leur compétence ou leur engagement humaniste. Parmi celles-ci : Julie Andrieu (animatrice de télévision sur France 5), Annick Cojean (grand reporter au Monde), Nicolas Demorand (directeur de la rédaction de Libération), Samuel Étienne (journaliste et animateur de télévision sur France 3), Christine Kelly (membre du Conseil supérieur de l’audiovisuel), Pascal Riché (cofondateur et rédacteur en chef de Rue 89), Patrick Roger (directeur de la rédaction d’Europe 1) ou encore Jean Viard (sociologue). Dix journalistes seront récompensés, qu’ils exercent en télé, radio, presse écrite ou Internet.

La soirée sera, quant à elle, animée par la journaliste Aïda Touihri avec le soutien de Plantu. La 1re édition du prix Reporter d’Espoirs s’était déroulée à Paris, en mai 2004, devant plus de 1 000 personnes.

Crédit photo : reportersdespoirs.org

VOIR AUSSI

Christine Kelly : « J’espère quitter le CSA la tête haute »
Festival du Grand Reportage : « Les journalistes sont contraints d'aller chercher l'information à la source »
2002-2012 : la presse gratuite fête ses 10 ans !
Ariane Massenet : « Dans C'est de famille, les célébrités ne peuvent pas mentir »

Dans l'actu