Violences conjugales : la femme battue comme image de mode

Violences conjugales : la femme battue comme image de mode
Violences conjugales : la femme battue comme image de mode
Le magazine bulgare « 12 » a provoqué une polémique en publiant une série de photos où l'on peut voir des mannequins « battues », avec le slogan « Victimes de la mode ». L'indignation n'a pas tardé à se manifester au sein des blogs féminins, face à l'absence de morale sociale ou critique de l'initiative.
A lire aussi


Une série de photographies publiées par le magazine bulgare « 12 » et représentant des femmes violemment battues a provoqué l’indignation au sein de l’opinion publique internationale. Pour ces images, les mannequins ont été très professionnellement maquillées pour donner l’impression d’avoir été agressées : l’œil au beurre noir, la lèvre et le nez fendus, le visage brûlé à l’acide… et un slogan : « Victimes de la mode ».

La polémique a pris une ampleur internationale lorsque le public s’est aperçu qu’il n’y avait aucune cible critique ni sociale derrière cette publication. « Jezebel », blog féminin très célèbre aux Etats-Unis, a qualifié cette initiative de « consternante », tandis que Cheryl Wischhover, du blog « Fashionista », a assuré que « la violence contre les femmes existe bien trop souvent dans la réalité pour qu'on ait envie de la voir dans un magazine de mode ».

De son côté, les responsables du magazine bulgare ont déclaré que « la photo de mode n'est qu'une imitation de la réalité ». L’ancien mannequin Jenna Sauers a réagi à ces propos : « Pourquoi l'industrie de la mode continue-t-elle de trouver qu'il est d'avant-garde de représenter les femmes comme des objets bons à être battus ou tués ? »

Alexandra Gil


(Source : lemonde.fr)
Crédit photo : 12mag.net

VOIR AUSSI

Violences conjugales : « J'ai failli tuer mon ex-femme », Frédéric Matwies
Violences conjugales : plus de cadres que de chômeurs chez les maris violents
Turquie : un garde du corps pour les femmes victimes de violences ?