Sexisme : Fleur Pellerin, ministre parce qu'elle est une « belle femme » ?

Sexisme : Fleur Pellerin, ministre parce qu'elle est une « belle femme » ?
Sexisme : Fleur Pellerin, ministre parce qu'elle est une « belle femme » ?
Être nommée ministre parce que l'on est compétente ne semble pas être une évidence pour le journaliste Daniel Schick, qui lors d'une interview de la ministre déléguée chargée des PME, de l'Innovation et de l'Économie numérique Fleur Pellerin lui a tout simplement demandé si elle n'était pas nommée parce qu'elle est « une belle femme ».
A lire aussi


Le sexisme frappe encore : après les huées suscitées par la robe de Cécile Duflot, les critiques ironiques sur la garde-robe de Rachida Dati ou encore la qualificatif de « pot de fleur » destiné à Fleur Pellerin, cette fois c’est le journaliste Daniel Schick qui fait fort en interviewant Fleur Pellerin – encore elle - sur Europe 1 lundi matin. La ministre déléguée chargée des PME, de l’Innovation et de l’Économie numérique, ancienne haut-fonctionnaire, Conseillère référendaire à la Cour des comptes et présidente du Club XXIe siècle de 2010 à 2012 a du peu apprécier l’entrée en matière de l’interview : « Savez-vous vraiment pourquoi vous avez été choisie ? Parce que vous êtes une belle femme issue de la diversité ? » entame, la fleur au fusil, Daniel Schick. Visiblement fier de son impertinence, il enchaîne : « Parce que vous appartenez à une minorité peu visible ? Que vous êtes la preuve de ce qu’est une adoption réussie ? Que vous êtes un signal fort donné aux marchés asiatiques ? Peut-être aussi parce que vous êtes compétente ? Est-ce que vous le savez vraiment ? ».

La ministre, visiblement mal à l’aise pour le journaliste, répond avec un rire gêné « ça commence très très mal », avant de continuer « j’ose espérer que le président de la République et le premier ministre m’ont fait l’honneur de me nommer parce que j’avais certaines compétences à faire valoir et parce que j’avais eu un engagement fort pendant la campagne ». Loin d’avoir compris que ses questions étaient déplacées et à tendance lourdement sexistes, le journaliste, trop heureux, enchaîne en évoquant le « couple mixte » que Fleur Pellerin formerait avec son mari. La ministre lui rétorque, ironique « mixte, ça veut dire hétérosexuel ? », avant d’assurer qu’elle ne se ressent pas « comme issue de la diversité ou représentant une minorité ».

Les réactions ne se sont pas fait attendre sur Twitter. La sénatrice de l’Oise, Laurence Rossignol, s’est immédiatement insurgée contre le journaliste Daniel Schick. « Le nuisible misogyne et lourd qui a interrogé Fleur Pellerin ce matin va sévir longtemps sur Europe 1 ? Virez-le, il le mérite », assène-t-elle. Avant d’ajouter « juste une interview raciste misogyne et décomplexée », « à la place de Fleur Pellerin, je lui collais un bourre-pif ».

Écouter l’entretien de Daniel Schick et Fleur Pellerin :


Crédit photo : Dailymotion / Europe 1

VOIR AUSSI

Le jean de Cécile Duflot en Conseil des ministres crée le buzz
Cécile Duflot, la robe ou le jean, rien ne passe
Remarques machistes à l'Assemblée sur la robe de Cécile Duflot (Vidéo)
Sexisme : un député UMP qualifie Fleur Pellerin de « pot de fleurs »