Femmes les plus puissantes du monde : Forbes met Merkel et Clinton en tête

Femmes les plus puissantes du monde : Forbes met Merkel et Clinton en tête
Femmes les plus puissantes du monde : Forbes met Merkel et Clinton en tête
Dans cette photo : Hillary Clinton
Le magazine Forbes a publié ce mercredi son classement annuel des femmes les plus puissantes du monde. En tête : la chancelière allemande Angela Merkel, devant la secrétaire d'État américaine Hillary Clinton et la présidente du Brésil Dilma Rousseff.
A lire aussi
Des femmes du bout du monde partagent leur quotidien sur Instagram
News essentielles
Des femmes du bout du monde partagent leur quotidien sur...


Le très attendu classement annuel du magazine américain Forbes vient de sortir ce mercredi : c’est la chancelière allemande Angela Merkel qui est en tête des femmes les plus puissantes du monde. Elle est, à 58 ans, à la tête du fameux classement pour la cinquième fois en six ans ; le magazine la décrit comme « la dame de fer de l'Union européenne et l'actrice majeure dans la crise économique de la zone euro qui continue à menacer les marchés ».

La deuxième place est attribuée à Hillary Clinton, secrétaire d’État américaine, qui a fait une année « formidable », et la présidente du Brésil, Dilma Rousseff, occupe la troisième place. Parmi les onze Européennes citées, Christine Lagarde est la seule Française ; la directrice du FMI est à la huitième place, elle gagne une place par rapport à 2011.

Les premières places sont en général attribuées à des femmes d’affaires et des Américaines. On retrouve principalement les cent femmes de ce classement dans les domaines de la politique, des médias, de la mode, de la technologie, des associations caritatives et dans le monde du spectacle ; « La puissance de ces femmes vient de leur fortune, de leur pouvoir et de leur audience, réseaux sociaux obligent » explique Forbes. Représentant 28 pays, elles ont à elles toutes environ 90 millions d’abonnés sur Twitter, et ce sont des entreprises aux revenus globaux de 980 milliards de dollars que dirigent les 25 femmes PDG de la liste.

Ces femmes les plus puissantes ont une moyenne d’âge de 55 ans ; c’est la reine Elizabeth qui en est la doyenne, du haut de ses 86 ans (elle figure à la 26e place), tandis que la chanteuse Lady Gaga, 26 ans, est la plus jeune (14e place). On compte cette année 16 nouvelles entrées dans le classement, dont la chanteuse et actrice Jennifer Lopez (38e), Laurene Powell Jobs, la veuve de Steve Jobs (49e), et la directrice de la Fondation Wikimedia Sue Gardner (70e).

Voici les 8 premières femmes du classement :
1 - Angela Merkel, chancelière allemande
2 - Hillary Clinton, secrétaire d'État américaine
3 - Dilma Rousseff, présidente du Brésil
4 - Melinda Gates, coprésidente de la Fondation Bill et Melinda Gates
5 - Jill Abramson, directrice de la rédaction du New York Times
6 - Sonia Gandhi, présidente du parti indien du Congrès
7 - Michelle Obama, Première dame des États-Unis
8 - Christine Lagarde, directrice générale du FMI

Voir l’intégralité du classement

Source : AFP
Crédit photo : AFP

VOIR AUSSI

Hillary Clinton, personnalité la plus cool de l’équipe Obama -vidéo
Classement Forbes : quelle star de la télé est la mieux payée ?
Europe : Sarkozy impopulaire, Merkel plébiscitée