Ce soir sur canal + : A l'ombre de la république

Ce soir sur canal + : A l'ombre de la république
Ce soir sur canal + : A l'ombre de la république
Ce soir, la chaîne cryptée diffuse un documentaire à voir absolument sur les conditions de détention dans les prisons françaises. Stéphane Mercurio a suivi Jean-Marie Delarue, contrôleur général des lieux de privation de liberté, allant ainsi à la rencontre de prisonniers mais aussi de personnes enfermées dans des hôpitaux psychiatriques. L'occasion de faire un état des lieux de ces établissements.
A lire aussi
13 activités à faire avec des enfants les soirs d'été
News essentielles
13 activités à faire avec des enfants les soirs d'été

Stéphane Mercurio s'est penché sur les missions du contrôleur général des lieux de privation de liberté et de son équipe.

En 2008, un contrôleur général des lieux de détention, Jean-Marie Delarue, a été nommé pour six ans. Indépendant, irrévocable, il a accès à tous les lieux de privation de liberté : prisons, hôpitaux psychiatriques, centres éducatifs fermés, dépôts des tribunaux, locaux de garde à vue et centres de rétention ne peuvent se soustraire à son regard. Chaque année, il remet au gouvernement un rapport sur ses missions de contrôle et propose de grands axes de progrès.

Une équipe de tournage a suivi le contrôleur et son équipe au quotidien. La documentariste Stéphane Mercurio lève le voile sur les conditions d'enfermement en France aujourd'hui. Chassés-croisés entre les vies de plusieurs personnes enfermées à la maison d'arrêt de Versailles, à la prison de Bourg-en-Bresse, à la centrale de l'Ile de Ré, à l'hôpital psychiatrique d'Evreux. Des conditions de détentions déplorables : nourritures médiocres, trop de détenus par rapport à la taille de la prison, suicide...

VOIR AUSSI

Les Français, sévères avec la justice
L’expo photo qui dévoile les prisons pour femmes
Quand surveillant pénitentiaire se conjugue au féminin