Qui est Laure Prouvost la lauréate du prix Turner d’art contemporain ?

Qui est Laure Prouvost la lauréate du prix Turner d’art contemporain ?
Qui est Laure Prouvost la lauréate du prix Turner d’art contemporain ?
La vidéaste Laure Prouvost est la première artiste française contemporaine à remporter le prestigieux prix Turner. Cette récompense, décernée aux artistes utilisant les nouveaux médias, distingue son travail « profond » fait d'une « réelle richesse de texture ».
A lire aussi
Le sextoy "Osé" banni du CES 2019 obtient finalement son prix
News essentielles
Le sextoy "Osé" banni du CES 2019 obtient finalement son...


À la surprise générale, c’est Laure Prouvost qui succède donc à Elizabeth Price, la plasticienne britannique couronnée par le prix Turner en 2012. Pourtant loin d'être favorite face à ses concurrents dont Tino Sehgal, vainqueur du Lion d'or de la dernière biennale de Venise, la lauréate française a su séduire le jury grâce à un univers intime à la croisée entre technologie et mélancolie.

Laure Prouvost, née à Croix dans le Nord, est installée à Londres. Ce qui, d'ailleurs, lui permet de participer au Turner Prize, réservé à un résidant ou natif britannique. Malgré une participation à l’actuelle biennale de Lyon et une exposition à Marseille en octobre, la plasticienne française reste peu connue dans l’Hexagone. Ses années de formation, au sein de l’école Saint Martin College of arts et du Goldsmiths College de Londres, lui aurait permis d’acquérir une technique mêlant savoir-faire traditionnel et numérique.

Au gré de diverses rencontres artistiques, l'artiste française a choisi, très vite, de s’attacher à retranscrire un monde disparu et à façonner une esthétique de la nostalgie. « Wantee », son exposition à la Tate Britain de Londres cette année qui lui vaut le prix Turner, illustre cette idée de territoire intime sublimé puis dévasté et rend hommage au grand-père fictionnel de l'artiste allemand Kurt Schwitters (1887-1948).

Dans cette vidéo en anglais, son installation pour la Collection Maramotti en Italie :


Des oeuvres miroirs  de la génération Y

En 2011, elle remportait  le Max Mara Art Prize for Women qui lui permet  d’effectuer une résidence à la British School de Rome et à la fondation Pistoletto de Biella. Le jury du Turner Prize 2013 a salué le travail de Laure Prouvost qui a séduit aussi bien que surpris les membres du comité car « il s'était avéré plus profond qu'ils n'avaient imaginé qu'il pouvait être, avec une réelle richesse de texture », a affirmé Pénélope Curtis présidente du jury. Reflets de la génération Y grâce à l’utilisation d’images très courtes, familières de la « génération Instagram », les œuvres de la vidéaste française « mêle les faits, la fiction, l'histoire de l'art et les technologies modernes », a précisé le jury dans un communiqué. Une narration originale et pluridisciplinaire qui lui permet aujourd’hui de décrocher le prestigieux prix Turner et une reconnaissance dans le milieu de l’art contemporain.

Manon Adoue

VOIR AUSSI

Top 10 des oeuvres d'art les plus chères
1500 oeuvres d'art volées par les nazis retrouvées à Munich
Les visites particulières : découvrir les coulisses de l'art à Paris

Dans l'actu