Lily Allen règle ses comptes avec ses ex-amis du showbiz

Lily Allen règle ses comptes avec ses ex-amis du showbiz
Lily Allen règle ses comptes avec ses ex-amis du showbiz
Dans cette photo : Lily Allen
Après son retour fracassant dans les charts britanniques avec la chanson « Hard Out Here » le mois dernier, Lily Allen a décidé de tirer un trait sur ses anciennes amitiés. Dans une interview accordée au magazine britannique « Esquire », la chanteuse de 28 ans n'hésite pas à décrire ses ex-amis célèbres de « tas d'idiots stériles et botoxés ».
A lire aussi


Deux grossesses et quatre années passées loin des tapis rouges n'ont visiblement pas suffi à assagir Lily Allen. La pop star britannique, réputée pour ne pas avoir sa langue dans sa poche, a décidé de commencer l'année 2014 en réglant ses comptes avec ses anciens amis du showbiz.

Dans un entretien accordé au magazine masculin Esquire à paraître le 2 janvier prochain, l'interprète de « Smile » revient sur la pause qu'elle a effectuée dans sa carrière depuis 2010 pour se consacrer à ses enfants et explique l'impact que cette retraite anticipée a eu sur sa vie sociale. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que la chanteuse de 28 ans n'est pas prête de pardonner leur attitude à ses « amis » d'alors.

Ses anciens amis ? « Des idiots qui puent le désespoir »

Dans le long entretien qu'elle a accordé à Esquire, Lily Allen raconte notamment comment elle s'est progressivement retrouvée sans amis venant lui rendre visite à partir du moment où elle s'est mariée et est tombée enceinte. « Je pensais que ces gens dans le showbiz étaient mes amis. Mais la deuxième fois que je suis tombée enceinte et que je n'ai plus pu sortir pour faire la fête, ils sont devenus agressifs », raconte-t-elle, avant de qualifier ses anciens amis de « tas d'idiots stériles et botoxés qui puent le désespoir ».

D'ailleurs, Lily Allen n'hésite pas à rappeler à quel point le monde de la musique l'a déçu et combien elle s'y sentait mal à l'aise. « Je me sens bénie aujourd'hui d'être en mesure d'avoir conscience de cela, mais en même temps, j'ai toujours l'impression d'entrer dans une pièce et que les regards des gens sont rivés sur moi, et qu'ils rient. C'est difficile, je me sens éternellement comme cette petite fille victime d'intimidation à l'école. Parce qu'après tout, c'est ce que je suis. » Avant d'ajouter : « Je me sens comme quand j'étais plus jeune et que je rêvais d'être une pop star. C'étaient les grandes heures de la Britpop, quand on pensait que tout était authentique et anarchique, que les gens prenaient de la drogue, s'amusaient comme des fous et couchaient les uns avec les autres. Mais en réalité, tout était factice. »

Disparue des radars médiatiques depuis 2010, Lily Allen a fait son come-back le mois dernier avec la chanson « Hard Out Here », dans laquelle elle dénonce le sexisme de l'industrie musicale.


VOIR AUSSI

Lily Allen : "Hard Out Here", une chanson féministe ?
Miley Cyrus les sourcils décolorés : le relooking de trop ?
Miley Cyrus, icône féministe nouvelle génération ?
"Blurred Lines" de
Robin Thicke, une apologie du viol ?