Hostages : 3 bonnes raisons de regarder la nouvelle série sur Canal +

Hostages : 3 bonnes raisons de regarder la nouvelle série sur Canal +
Hostages : 3 bonnes raisons de regarder la nouvelle série sur Canal +
La nouvelle série événement diffusée sur Canal + à partir de lundi 17 mars est encore une pépite made in Israël. Après « Homeland », « Hostages » promet autant de personnages psychologiquement complexes, un scénario de huis-clos bien ficelé et une intrigue de thriller glaçante. Voici 3 bonnes raisons de vous y mettre.
A lire aussi


Mes excuses pour les non CanalPlusseux, il vont encore passer à côté d'une des meilleurs séries du moment, dont la première diffusion française est programmée ce lundi 17 mars à 20h55. Pourquoi vous feriez bien de préférer Hostages à Joséphine, Ange gardien ?

1. Parce que le héros est une héroïne

Et que cette héroïne, chirurgien de profession, se retrouve soumise au chantage de terroristes cagoulés qui lui demandent d'exécuter le Premier ministre Shmuel Raskin pour sauver son époux et ses enfants... Yael Danon, incarnée par l'actrice israëlienne Ayelet Zurer, vue dans le film Munich de Steven Spielberg, et dans Man of Steel en 2013, va faire preuve d'un sang-froid et d'une ingéniosité bluffantes. L'actrice explique dans une interview accordée au Nouvel Observateur qu'elle aime beaucoup son personnage car Yael « sort des sentiers battus et des clichés et ne s'avoue jamais vaincue », une force qu'elle explique très simplement par le fait que les deux créateurs de la série Omri Givon et Rotem Shamir ont au départ écrit ce rôle pour un homme...

2. Parce que c'est la VO et que c'est mieux

Vous avez sans doute déjà entendu parler de cette série dont le titre d'origine est Bnei Aruba, puisqu'elle a été produite aux États-Unis avant même d'être diffusée sur Channel 10 en Israël. Diffusée sur CBS, la version US qui avait pourtant recruté un casting de qualité (Toni Collette et Dyman Mc Dermott) n'a pas vraiment convaincu. La version originale, au contraire, a convaincu les critiques. Les séries produites en Israël ont décidément le vent en poupe, appréciées pour leur sobriété et sans doute pour le climat particulier qu'elles véhiculent, en liant sans cesse leurs intrigues à la situation politique et militaire du pays. On leur reconnaît aussi une dimension psychologique plus forte. Á noter que Homeland et En analyse étaient déjà des créations israéliennes. 

3. Parce que Homeland c'est fini (snif)

Après trois saisons complètement addictives de Homeland, nous allons sans doute devoir patienter quelques mois en attendant que la 4e saison se tourne et soit diffusée à partir d'octobre aux Etats-Unis. Le temps donc de découvrir cette première saison et de faire connaissance avec le Docteur Yael Danon. 

Hostages - A partir du 17 mars sur CANAL+