Must Célébrités : L'Wren Scott et Mick Jagger, un couple atypique

Must Célébrités : L'Wren Scott et Mick Jagger, un couple atypique
Must Célébrités : L'Wren Scott et Mick Jagger, un couple atypique
Dans cette photo : Mick Jagger
« Must Célébrités » revient sur le suicide de L’Wren Scott, dans l’émission diffusée samedi 28 mars sur M6. La styliste, en couple avec Mick Jagger, le chanteur des Rolling Stones, depuis treize ans, était criblée de dettes et ne supportait pas l’infidélité supposée de son compagnon.
A lire aussi


Elle était le dernier grand amour de Mick Jagger. Après notamment Marianne Faithfull,  Bianca Pérez Mora-Macias ou Jerry Hall, le chanteur des Rolling Stones avait, semble-t-il trouvé la compagne idoine en la personne de L’Wren Scott. Cette mannequin, créatrice de mode et styliste était en couple depuis un peu plus de treize ans avec l’Anglais. Elle avait créé par exemple les costumes de plusieurs films à l’instar de « Ocean’s Thirteen » ou « Eyes Wide Shut ». Le couple star filait le parfait amour mais le 17 mars dernier, le corps de l’Américaine est retrouvé sans vie dans son appartement par son assistante. L’Wren Scott s’est pendue selon les premiers éléments de l’enquête.

Des problèmes au sein du couple Mick Jagger - L'Wren Scott ?

Les raisons de ce suicide sont encore troubles mais certains proches de la styliste n’ont pas hésité à évoquer de nombreuses dettes qu’avait contractées L’Wren Scott. Sa compagnie devait un total de 5,9 millions de dollars. Mais l’ex mannequin vient de léguer au chanteur des Rolling Stones, qui a interrompu sa tournée en Australie et Nouvelle-Zélande, plus de 9 millions de dollars, selon le testament qu’elle a rédigé avant sa mort. Autres raisons, les supposées rumeurs d’infidélités de son mari, qui est un expert en la matière. Sa sœur évoque quant à elle une autre rumeur : elle a confié que la styliste désirait fonder une famille. Une envie que Mick Jagger ne semblait pas partager, déjà père de sept enfants. Pour elle, cela serait la cause du suicide de sa sœur.