Audrey Pulvar : "Rémi Gaillard est un sombre connard" - vidéo

Audrey Pulvar : "Rémi Gaillard est un sombre connard" - vidéo
Audrey Pulvar : "Rémi Gaillard est un sombre connard" - vidéo
Dans cette photo : Audrey Pulvar
Dans l'émission « Le Grand 8 », Audrey Pulvar est revenue sur la vidéo polémique de Rémi Gaillard, « Free Sex », dans laquelle il mime l'acte sexuel sur des passantes. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que la chroniqueuse est loin d'être fan de l'humoriste.
A lire aussi


Vendredi dernier, Rémi Gaillard, connu sur le web pour ses vidéos potaches et subversives, créait la polémique avec « Free Sex », son nouveau sketch. Jouant sur la perspective, l'humoriste y apparaît mimant des actes sexuels sur des passantes dans la rue ou au supermarché, sans que ces dernières ne se rendent compte de rien.

Vivement critiquée sur les réseaux sociaux, la vidéo « Free Sex » a été accusée par des internautes de légitimer le harcèlement de rue ou de faire l'apologie du viol. Ce lundi, dans le talk-show animé par Laurence Ferrari Le Grand 8, les chroniqueuses sont revenues sur la polémique suscitée par le sketch de Rémi Gaillard.

« C'est un sombre con »

Là encore, l'humoriste est loin d'avoir fait l'unanimité sur le plateau de l'émission. Audrey Pulvar est la première à ouvrir les hostilités. L'ancienne chroniqueuse d'On n'est pas couché ne cache pas son indignation : « J'ai eu du mal à aller au bout car j'ai trouvé ça absolument immonde, de très mauvais goût. C'est une agression, c'est ce que subissent des milliers de jeunes filles et de jeunes femmes tous les jours dans les transports en commun, dans l'entreprise, au collège, au lycée. C'est les mains baladeuses, les attitudes équivoques, les propos déplacés », a-t-elle déclaré. Avant de poursuivre : « Ce monsieur est un sombre connard. C'est un sombre con, il ne me fait pas du tout rire. Ce qu'il fait là, ça peut être caractérisé comme une agression sexuelle dont sont victimes des milliers de femmes tous les jours. Il impose à des femmes quelque chose qu'elles n'ont pas demandé. » Et Roselyne Bachelot de renchérir : « C'est abject. Absolument abject. C'est un viol. Le mot n'est pas trop fort. » Puis se tournant vers Audrey Pulvar : « Tu as dit "sombre connard" ? Très bien ! », conclut l'ancienne ministre de la Santé.

« Le buzz à n'importe quel prix, c'est ça qui est triste »

Elisabeth Bost non plus n'a pas aimé la vidéo de Rémi Gaillard. Jugeant l'humoriste « pas drôle du tout », elle assène : « On rappelle qu'il avait fait un film qui s'appelait N'importe qui qui a dû faire 3 spectateurs et demi. Et du coup, il recherche un buzz et quoi de mieux que le cul pour faire le buzz, c'est juste pitoyable. Le buzz à n'importe quel prix, c'est ça qui est triste. »

Seule Hapsatou Sy trouve des circonstances atténuantes à Rémi Gaillard. « Je ne suis pas choquée autant que peuvent l'être mes collègues », commence l'entrepreneuse, avant de continuer : « Dans des clips américains, on voit tous les jours des actes de simulation qui sont bien plus graves. Je vous rappelle que ce type est un humoriste. Son humour fait rire ou ne fait pas rire. Si on n'aime pas, on zappe. »