Franz-Olivier Giesbert : 7 choses à savoir sur le journaliste

Franz-Olivier Giesbert : 7 choses à savoir sur le journaliste
Franz-Olivier Giesbert : 7 choses à savoir sur le journaliste
Dans cette photo : Frédéric Lopez
Il est invité ce mercredi 4 juin dans « La parenthèse inattendue » de Frédéric Lopez. Voici sept choses à savoir sur le journaliste Franz-Olivier Giesbert.
A lire aussi
Adoption : 9 choses importantes à savoir avant de se lancer
News essentielles
Adoption : 9 choses importantes à savoir avant de se lancer

On l’appelle FOG

Comme toutes les personnalités à triple patronyme (Dominique Strauss-Kahn, Bernard-Henri Lévy…) et Marc-Olivier Fogiel mis à part, Franz-Olivier Giesbert est souvent appelé « FOG ». C’est vrai que c’est plus classe que « MOF ».

Un enfant maltraité

Il l’a raconté dans son roman L’Américain. Son père – un soldat américain qui a participé au Débarquement du 6 juin 1944 - était un homme renfermé, violent, qui battait sa femme et son fils. « Dès ma petite enfance, j'ai eu pour mon père une haine féroce », confiait Franz-Olivier Giesbert en 2004.

Il a écrit son premier article à 18 ans

Le moins qu’on puisse dire, c’est que Franz-Olivier Giesbert s’est découvert une vocation pour le journaliste très jeune. À 18 ans, il écrit son premier article dans Liberté-Dimanche sur l’élection présidentielle américaine. À dix-neuf, il publie des entretiens avec Louis Aragon, Henry de Montherlant, Jules Romains, ou Alain Robbe-Grillet… Classe.

Il a dirigé Le Nouvel Obs, Le Figaro et Le Point

Journaux de gauche ou de droite, FOG fait feu de tout bois. À ses débuts, il est recruté au service politique du Nouvel Observateur où il s’occupe essentiellement de la gauche non communiste. En 1988, c’est le choc, il passe à « l’ennemi », soit au Figaro. Entré au Point en 2000, FOG fait décoller les ventes du magazine. Les couvertures de plus en plus provocantes du magazine auraient d’ailleurs fortement déplu à Nicolas Sarkozy.

Il a publié les petits secrets de Mitterrand, Chirac et Sarkozy

Le journaliste devient très vite un intime des puissants et sait les faire parler. Il note tout ce qu’il entend à leurs côtés dans ses fameux carnets à spirales… et n’hésite pas à publier des portraits à charge avec le fruit de sa récolte. En 1977, il publie une biographie de Mitterrand. En 2006, il signe un essai particulièrement critique sur Jacques Chirac. En 2011, c’est les « off » de Nicolas Sakozy qui sont révélés dans son livre « M. le Président ».

Une carrière à la télé

Franz-Olivier Giesbert a également présenté, depuis de nombreuses années, tout un lot d’émission littéraires, culturelles ou politiques à la télévision. Il anime toujours « Les grandes questions » sur France 5 et « Le monde d'après » sur France 3.

Il est le compagnon de Valérie Toranian

Côté vie privée, Franz-Olivier Giesbert est le compagnon de Valérie Toranian, la directrice du magazine Elle.