Christine Kelly accuse Le Point de publier des « informations mensongères »

Christine Kelly accuse Le Point de publier des « informations mensongères »
Christine Kelly accuse Le Point de publier des « informations mensongères »
Dans cette photo : Christine Kelly
Selon « Le Point », Christine Kelly s’apprêterait à publier un ouvrage sur Nicolas Sarkozy. Une information totalement démentie par la journaliste et membre du Conseil supérieur de l'Audiovisuel qui  dénonce le manque de « déontologie journalistique » du magazine.
A lire aussi
Accusé de racisme, Gucci retire un pull de la vente
News essentielles
Accusé de racisme, Gucci retire un pull de la vente


Si l’on en croit le dernier numéro du journal Le Point, Christine Kelly, journaliste et membre du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA) s’apprêterait à publier un ouvrage sur Nicolas Sarkozy.  Selon l’hebdomadaire, ce dernier « sera la star des librairies à l’automne. Pas moins de quatre livres sont en préparation sur le retour de l’ancien président de la République », précise-t-il. ET d’ajouter : « L’un d’eux sera publié aux Editions du Moment et signé… Christine Kelly, membre du CSA, nommée en 2009 par l’UMP Gérard Larcher alors président du Sénat et dont le mandat expirera en janvier ».

Problème, la principale intéressée n’a vraisemblablement aucun projet de ce type en tête, d’autant que ses fonctions au sein de l’autorité de régulation de l’audiovisuel l’en empêchent. Contactée par le site jeanmarcmorandini.com, celle qui est à la tête de la fondation K d’urgence qui vient en aide aux familles monoparentales s’est étonnée de cette rumeur. « Avec la direction de la communication du CSA, j'ai appelé le patron du magazine, le rédacteur en chef, le responsable des pages "Le point de la semaine" pour comprendre la publication de cette désinformation, mais aucune explication », a-t-elle regretté. Et d’ajouter : « Il aurait été plus professionnel de vérifier ses informations au lieu de vouloir inventer des rumeurs. Rumeurs qui ne sont précédées d'aucune vérification préalable et sans même qu'un journaliste ait tenté de me contacter ». C'est dit.