Grand Journal : un strip-tease jugé vulgaire par le CSA (vidéo)

Grand Journal : un strip-tease jugé vulgaire par le CSA (vidéo)
Grand Journal : un strip-tease jugé vulgaire par le CSA (vidéo)
Le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) a écrit une lettre à Canal Plus, jeudi 19 juin, pour une séquence du Grand Journal en date du 7 avril 2014. Durant l'émission, une strip-teaseuse avait, à la demande d'Antoine de Caunes, mis des coups de fesses dans le visage de l'acteur Gérard Jugnot. Une séquence jugée "vulgaire" par l'institution.
A lire aussi
Elle stoppe un harcèlement à bord d'un avion : une journaliste raconte
News essentielles
Elle stoppe un harcèlement à bord d'un avion : une...


Les coups de tête dans les fesses ne sont pas du goût du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA). En cause, une séquence du Grand Journal de Canal Plus du 7 avril dernier. Une émission au cours de laquelle Antoine de Caunes avait voulu faire un cadeau un peu particulier à Gérard Jugnot, alors invité pour la promo du film Babysitting.

Le présentateur de l'émission avait demandé à une strip-teaseuse, déguisée en policière, d'aller donner quelques coups de fesses dans le visage de l'ex-membre de la troupe du Splendide. Une posture digne des plus grands clips de Hip-Hop que n'ont pas du tout apprécié les membres du CSA.


« Vulgarité » et « indécence »

En effet, les sages ont indiqué, jeudi 19 juin, être « intervenus » auprès de la chaîne cryptée après ce qu'ils qualifient de « numéro de déshabillage débouchant sur une posture corporelle avec deux personnes présentes sur le plateau ». Et l'institution de pointer du doigt la « vulgarité » et « l'indécence » d'un gag, selon elle, « susceptible de porter atteinte à l'image des femmes dans les médias ». Résultat : une missive envoyée par le CSA à Canal Plus pour lui faire savoir que ce passage aurait dû être déconseillé au moins de 10 ans. Du coup, aux 10 ans et plus, on vous remet la séquence ci-dessous.