Taxi Brooklyn : la série flinguée par les critiques américains

Taxi Brooklyn : la série flinguée par les critiques américains
Taxi Brooklyn : la série flinguée par les critiques américains
« Taxi Brooklyn », la nouvelle série de Luc Besson diffusée depuis le 25 juin aux Etats-Unis, n’a pas rencontrée la critique outre-atlantique. Au contraire, puisque pour l’essentiel, le scénario du réalisateur du « 5e élément » y est jugé « idiot », voire « inepte » quand certains ne jugent pas que « l’on a touché le fond ». Pourtant, les audiences du premier épisode semblent prometteuses.
A lire aussi
Les papas seraient plus heureux que les mamans
News essentielles
Les papas seraient plus heureux que les mamans

« Inepte », juge Newsday, qui explique: « ‘Taxi Brooklyn’ est un poisson bizarre qui nage dans la mauvaise mare […] tout, dans cette série sonne faux: les chauffeurs de taxi, la police, et surtout le quartier. On dirait des idées que quelqu’un aurait trouvées dans un magazine, au lieu d’aller s’intéresser aux vrais gens, et à un vrai lieu, que quelqu’un pourrait vraiment connaître ». Pour Charlotte Observer, les cablo-opérateurs « ont gratté le fond de la marmite » avec « Taxi Brooklyn » - « et se sont rendus compte que la marmite était sans fond ». « Malgré une légère apparence joviale, propre aux cablo-opérateurs américains, ‘Taxi Brooklyn’ est un concept tellement risible qu’on est à la limite de la parodie », estime Variety.

>> Lire aussi: Taxi Brooklyn Saison 1 - DVD et Blu-Ray disponibles avant la saison 2 <<

Avec de telles critiques acerbes, on pouvait donc naturellement s’attendre à un flop phénoménal pour « Taxi Driver » de l’autre côté de l’Atlantique. Que nenni ! Selon le site américain spécialisé dans les médias Tv By Numbers, la chaîne NBC a fait de très bons scores d’audience en diffusant la série: 31% de spectateurs en plus par rapport au même jour l’année dernière - et « Taxi Driver », avec quelques 5,4 millions de téléspectateurs, s’est placé en tête des parts d’audience. En outre, la série était diffusée sur la même case horaire que « America’s Got Talent », une émission très suivie aux Etats-Unis mais qui a diffusé son dernier prime de la saison le 9 avril - et a réalisé des scores comparables. Une preuve, s'il en fallait, que les plus chauvins ne sont pas toujours ceux que l'on croit !